Thierry Romanens

Da Theaterlexikon.

*  29.9.1963 Colmar (F). ∞ Brigitte Deville.

Après un diplôme de psychomotricien à l’Université Claude Bernard de Lyon (1986), R. s’installe en Suisse. Avec Brigitte Deville et Pierre Genoud, il compose le trio Bretelle 007 qui réalise trois cabarets (1988-92), puis en 1992, il présente son premier spectacle solo Qu’est-ce que vous foutez dans ma salle de bain? au →Café-théâtre La Grange du Locle. Il obtient à cette occasion plusieurs récompenses comme le prix spécial du jury du Festival d’humour de Rochefort en Belgique (1993), le prix du spectacle 1994 décerné par L’Illustré et la Radio Suisse Romande (RSR) et un Devos d’honneur à Monnaie en France (1996). En 1997, il monte son deuxième one man show Piqûres de mystique, mis en scène par →Denis Maillefer au →Théâtre de l’Échandole, spectacle pour lequel il obtient le Goldener Thunfisch (1998). Avec Brigitte Deville, il fonde la compagnie Salut la Compagnie, qui réalise La Dernière Volonté d’Agrippas de Faro et Jean-Daniel Frachebourg à l’Échandole (1997), puis ses propres textes comme La Vieille d’Ogoz, fausse légende et vraie passion sur l’île d’Ogoz au lac de Gruyère (1996) et Fa-Mi réalisé par →Gérard Diggelmann à l’Espace Moncor de Villars-sur-Glâne (1999) et au →Petit Théâtre de Lausanne (2000). Ayant reçu une formation musicale, il monte en 1994 un trio acoustique avec Pascal Rinaldi et Patrick Chambaz pour Deux chanteurs et une cloche, participe à La Fête à Bühler à l’Échandole (1996) et réalise son premier disque solo, Le Sens idéal (2000), puis Les Saisons du paradis (2004). Dès 1995, il fait partie de la Compagnie du Caméléon qui s’occupe de prévention en milieu scolaire. Il est animateur à la RSR depuis 1997, notamment pour l’émission Les Dicodeurs. Dès 1999, il écrit en collaboration et interprète des histoires bilingues avec →Robert Schmid pour l’émission Kinderclub sur DRS I. En 2002, il joue le futur père dans Le Nom de Jon Fosse mis en scène par →Gianni Schneider au →Théâtre Vidy-Lausanne.



Auteur: François Marin



Source:

e: Raoul Lanvin, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1078.