Éric Jeanmonod

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 6.11.1950 Taroudant (MA).

Après le diplôme de graphiste de l’École des arts décoratifs de Genève (1972), J. est engagé au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, dirigé par →François Rochaix, comme graphiste et assistant décorateur de →Jean-Claude Maret (1975-80). Il fonde avec →Monique Décosterd le Théâtre de la Lune Rouge qui s’inspire du Bread and Puppet (1974-77), puis avec Véronique Berthet et →Sandro Rossetti en 1978 le →Théâtre du Loup et la Fanfare du Loup. Il développe un théâtre d’images, mêlant adultes et enfants, ayant souvent recours à toutes sortes de masques. Dans les réalisations collectives, il signe régulièrement les scénographies et joue dans la quasi-totalité des productions du Loup. Seul ou en collectif réduit avec →François Berthet, Sandro Rossetti, →Rossella Riccaboni, il réalise plus d’une vingtaine de mises en scène. Pour le Loup, il adapte contes ou nouvelles comme Monsieur le parrain d’après Grimm (1980), Recherche éléphant souplesse exigée d’après Russel Hoban (1990, 1991, 1994) et Zazie dans le métro d’après Queneau (2002); il signe les textes de Série B (1984) et d’Ozone blues (1987). Dès 1982, il aborde l’adaptation scénique de bandes dessinées comme Buddy et Flappo brûlent les planches d’après Gérald Poussin ou Krazy Kat d’après George Herriman (1984), deux spectacles repris pendant plusieurs années, et notamment le second à la →Comédie de Genève en 1992. Dès 1993, il devient l’un des principaux responsables du nouvel espace scénique du Théâtre du Loup, édifié au bord de l’Arve, et de la programmation théâtrale de ce lieu.



Autrice: Isabelle Sbrissa



Source:

Sbrissa, Isabelle: Éric Jeanmonod, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 920–921.