Éric Poncy

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  10.5.1903 Genève, †  31.7.1983 Genève.

Après des études de piano et d’harmonie au Conservatoire (1922) et un diplôme de l’École des Arts et Métiers à Genève (1923), P. s’installe à Paris (1923-39), où il poursuit sa formation, puis travaille avec le graphiste et publiciste Paul Ternat (1927-39). De retour à Genève (1940), il est chargé de l’ensemble du groupe du XVIIIe siècle pour le cortège historique du Bimillénaire de Genève organisé par Jo Baeriswyl (1942). Il travaille ensuite avec →Marcelle Moynier aux →Marionnettes de Genève (1943-70), réalisant les décors et costumes de seize spectacles, dont Suite foraine d’après Strawinsky (1943), Le Songe d’une nuit d’été d’après Shakespeare (1946), Humulus le muet d’Anouilh (1951) et des adaptations de contes comme Le Petit Tailleur de Grimm (1957), Aladin et la lampe merveilleuse (1966), La Reine des Neiges d’après Andersen (1967). Au →Grand Théâtre de Genève (1945-63), il dessine costumes et décors pour Les Tréteaux de Maître Pierre de Manuel de Falla (1945) et La Fiancée vendue de Smetana (1946), dirigés par →Ernest Ansermet, et divers opéras de Mozart dont La Flûte enchantée sous la baguette de Karl Böhm (1949) et Les Noces de Figaro conduites par Heinz Walberg (1963). Il y conçoit aussi costumes et décors pour Antoine et Cléopâtre de Shakespeare (1947) et pour Le petit roi qui pleure d’→Émile Jaques-Dalcroze, réalisé par Jo Baeriswyl sous la direction de →Samuel Baud-Bovy (1945), spectacle repris dans une mise en scène de →Daniel Reichel (1965). À la →Comédie de Genève, il imagine les décors et les costumes pour Le Viol de Lucrèce d’André Obey présenté par Henri Gicquel (1946). Il travaille de même à plusieurs réalisations au Théâtre de la Cour Saint-Pierre (1948-61), pour des pièces de théâtre comme Esther (1954) et Athalie (1959), de Racine, L’Éventail de Goldoni ou L’Oiseau bleu de Maeterlinck et pour des opéras comme La Serva padrona de Pergolèse et L’Impresario de Mozart (1948) puis, sous la direction de Samuel Baud-Bovy, pour Bastien et Bastienne de Mozart (1949) et Faisons un opéra de Britten monté par →Jean Bard (1952). Au →Kursaal de Genève, il travaille avec Ernest Ansermet pour La Foire de Sorotchintsy, opéra-comique de Moussorgski d’après Gogol (1955) et avec Samuel Baud-Bovy pour Jeux d’enfants (1957) de Bizet, Les Muses galantes (1957, 1962) et Le Devin du village (1962), de →Jean-Jacques Rousseau mis en scène par Léon Ferly. Il enseigne à l’École des arts décoratifs (1948-68) et laisse de grandes décorations murales et des tapisseries de haute lisse. Il a obtenu une médaille d’or à l’Exposition des arts décoratifs de Paris (1925), la bourse fédérale de peinture de Berne (1935), et a exposé notamment à l’Exposition universelle de Paris (1937), au Salon d’automne à Paris et au Musée Rath à Genève (1938).

Archives

  • Cabinet des estampes de la Bibliothèque d’art et d’archéologie, Genève;
  • Collection suisse du théâtre, Berne


Auteur: Serge M. Zuber



Source:

Zuber, Serge M.: Éric Poncy, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1424.