Éric Salama

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  18.12.1964 Genève.

Après des études de physique à l’Université de Genève (1984-88), S. commence une formation de comédien au →Conservatoire de Genève (1987-89). Au →Théâtre de l’Usine, il tient le rôle du valet comique Clarin dans La vie est un songe de Calderón (1990), puis il fonde avec les comédiens de cette réalisation collective le →Théâtre du Garage, dont il signe le premier spectacle, Dernière pluie avant l’hiver de Pascal Berney (8.12.1990). Il y met en scène Le Misanthrope de Molière (1991), La Nuit juste avant les forêts de Koltès (1992) et La Deuxième Existence du camp de Tatenberg d’Armand Gatti (1993). Dirigé par Pierre Bovon, il joue dans Pionniers à Ingolstadt de Marieluise Fleisser (1991) et tient le premier rôle d’Aucassin et Nicolette (1992). Il participe aussi à plusieurs créations de pièces de Pascal Berney dont Corinthe-Allemagne où il est Rubin (28.5.1993) et Fin de siècle (10.6.1994). Pour →Frédéric Polier, il est Edgar, le fils possédé de Gloucester, dans Le Roi Lear de Shakespeare, spectacle fondateur de l’Helvetic Shakespeare Company, joué à l’ancien Palais des expositions (1994). Par la suite, il collabore à d’autres productions de la compagnie genevoise sous la direction de →Valentin Rossier: il interprète notamment Bassianus, prétendant malheureux au trône impérial, dans Titus Andronicus de Shakespeare au →Théâtre du Loup (1996) et le rôle féminin de Barnabé dans La Famille Schroffenstein de Kleist au →Théâtre du Grütli (1998). Il réalise ensuite L’Héritier de village de Marivaux à l’Usine (1997) ou Weisman et Copperface, western Yiddish de George Tabori au Grütli (1998). Il adapte en diptyque Le Festin nu de Burroughs à l’Usine (2000) et à l’Alhambra (2002). Intéressé par l’œuvre d’Armand Gatti, il le rencontre en 1993 au Garage et devient son assistant pour la création à l’ancienne Société d’instruments de physique (SIP) des Incertitudes de Werner Heisenberg… (1.7.1999). En 2000/01, à l’Université Paris VIII, il dirige un atelier de l’Académie expérimentale des théâtres et de La Parole errante sur Les 7 possibilités du train 713 en partance d’Auschwitz, pièce qu’il met ensuite en scène au →Théâtre Saint-Gervais à Genève (2003).



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Éric Salama, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1554.

Normdaten