Adrien Nicati

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  19.1.1913 Genève. Père de →Philippe N., comédien.

N. étudie dans la classe de →Carmen d’Assilva au →Conservatoire de Genève, dont il sort diplômé en 1938. Il entre à la →Comédie de Genève où il fait l’essentiel de sa carrière (1939-79), comme régisseur d’abord, puis comme acteur en y jouant plus de 160 rôles. →Maurice Jacquelin lui attribue des personnages de suivants et de conseillers de tragédie, comme Théramène dans Phèdre (1943) ou Burrus dans Britannicus, de Racine (1945). En 1945 à Lausanne pour →Paul Pasquier, il incarne Johannès Melendez, le mendiant paralytique de Miguel Mañara de Milosz au →Théâtre Municipal, puis Messala dans Jules César de Shakespeare au Théâtre du Château. La même année, →Jean Hort lui donne le rôle du tanneur Morten Kill dans Un ennemi du peuple d’Ibsen à la Comédie et en tournée. En 1947 à la Comédie, il joue le Docteur Dorn dans La Mouette de Tchekhov mise en scène par François Verdysse avec la Compagnie des Cinq. Vers 1948, ses rôles se diversifient et il incarne par exemple Arnaud le jeune chef malheureux et emporté dans Guillaume le Fou de →Fernand Chavannes mis en scène par →Jean Bard (1949). Sous la conduite d’→Édouard Nerval, il est aussi, entre autres, Béralde dans Le Malade imaginaire de Molière (1954) et le juge Dandin dans Les Plaideurs de Racine (1954); sous celle de Jacquelin, il interprète Anne Vercors dans L’Annonce faite à Marie de Claudel (1957) et le Juge Adam dans La Cruche cassée de Kleist (1958). Au →Grand Théâtre de Genève, il joue dans quelques opérettes et opéras-comiques comme Les Valses de Vienne de Johann Strauss père et fils (1951) ou Le Corsaire noir de Maurice Yvain (1962). Durant les étés 1958 et 1959, il rejoint →François Simon et le →Théâtre de Carouge pour tenir le rôle du vieux Prince Bol­kowski dans Guerre et Paix d’après Tolstoï (1958) et celui du vieux paysan Cnémon dans Cnémon le misanthrope de Ménandre. À la Comédie dirigée par →André Talmès, il incarne le vieux valet First pour Nerval dans La Cerisaie de Tchekhov (1959), rôle qu’il reprend en 1976 pour →William Jacques. Puis, mis en scène par Hort, il est le Directeur du Théâtre dans Six personnages en quête d’auteur de Pirandello (1959) et pour William Jacques, Mr. Page dans Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare (1959). Au Théâtre de Carouge, pour →Philippe Mentha, il tient le rôle d’Édouard IV dans Richard III de Shakespeare (1961), puis Medvedev dans Les Bas-fonds de Gorki (1965). Il y crée le rôle de Monsieur Fink dans Le Serviteur absolu de →Louis Gaulis (14.2.1967). En 1972, il joue le Capitaine de La Nuit des Rois de Shakespeare, spectacle qui inaugure la nouvelle salle du Théâtre de Carouge-Atelier de Genève où il interprète notamment pour →François Rochaix plusieurs vieux militaires dans Mère courage et ses enfants de →Bertolt Brecht (1976), le Général Renaudier dans La Chasse aux corbeaux de Labiche et Bardolf dans Henry IV de Shakespeare (1981). En 1983, il est le Doge de Venise dans Othello de Shakespeare mis en scène par Mentha au →Théâtre Kléber-Méleau. Pour Claude Stratz, il incarne encore le vieil ami dans Chacun à son idée de Pirandello à la Comédie (1989). Il a beaucoup travaillé pour la radio, où il a tenu entre autres le rôle de l’inspecteur Galabert dans les Aventures de Roland Durtal de la série Énigmes et Aventures.



Autrice: Christine Klaus



Source:

Klaus, Christine: Adrien Nicati, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1322–1323, voir figure p. 1322.