Alain Nitchaeff

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  9.9.1953 Bruxelles (B).

N. se forme comme comédien en suivant les cours de →Paul Pasquier, à Lausanne, puis en Belgique ceux des Académies Royales d’Anderlecht et de Bruxelles (1970-74). De 1976 à 1983, il présente chaque année, principalement au Théâtre du Vide-Poche de Lausanne, un monologue de sa composition dont Pourquoi je casse mes jouets (1976), Que cherches-tu l’Auguste? (1977), Contes à mourir debout (1979), Clown à la carte (1983). Trois de ses monologues sont publiés: Charity please (1978), Les Moutons mécaniques (1980) et Châteaux de fables (1984). Avec le →Théâtre pour enfants de Lausanne, il joue dans La Cage aux clowns, spectacle présenté au Festival international de théâtre pour enfants au Casino de Montbenon en 1984. Il travaille aussi avec →Gérard Bétant sous le chapiteau du →Théâtre Tel Quel à Bellerive (1986-90), puis à la →Ligue d’improvisation suisse, dont il devient un des entraîneurs (1990-99). Parallèlement, il continue à monter ses propres spectacles: La Merveilleuse Histoire de Lambert Bottin, employé de banque, réalisé pour la Société de Banques Suisses au →Théâtre Municipal de Lausanne (1987), Maman au Théâtre du Vide-Poche (1991) et Angel Blues (1996). Il ouvre en 2000 à Lutry le cabaret de L’Esprit frappeur, scène consacrée essentiellement à la chanson française. Depuis 1999, il compose et met en scène la Revue de Lutry.



Auteur: Julien Barroche



Source:

Barroche, Julien: Alain Nitchaeff, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1326–1327.

Normdaten