Alexandre Sakharoff

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 26.5.1886 Marioupol (RUS, actuellement UA), †  25.9.1963 Sienne (I). De son vrai nom Alexander Zuckermann. ∞ 1919 (Zurich) Clothilde von Derp, danseuse, de son vrai nom von der Planitz (* 5.11.1892, † 1.11.1974).

Dès 1903 à Paris, S. suit une formation de peintre à l’Académie Julian, classe de Bouguereau, puis s’installe à Munich en 1908 où il fréquente la colonie russe et notamment Kandinski. Il prend simultanément des leçons de danse, d’acrobatie, puis débute sur scène au Prinz­regententheater de Munich en 1910. Il y rencontre en 1912 celle qui devient sa partenaire. En 1914, il s’établit à Lausanne où il donne des cours, ayant notamment pour élève →Charlotte Bara. Clotilde, qui francise comme lui son prénom, le rejoint l’année suivante, puis tous deux s’installent à Zurich en 1917. Ils cultivent une forme toute personnelle de danse moderne, plastique et expressive jusqu’au maniérisme. En 1920, ils dansent au Metropolitan Opera de New York, en 1921 au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, en 1922 au Coliseum de Londres. Leurs principales chorégraphies datent de cette période: D’après Goya, Danse grecque, Vision du moyen âge, Pavane royale, et Bourrée fantasque­ de Chabrier, le Nocturne de Fauré, Hommage à Botticelli. Ils préparent et rodent plusieurs de leurs nouveaux spectacles au →Théâtre de Lausanne et y réalisent, à l’occasion des 7e Fêtes du Rhône, Les Quatre Saisons du Rhône avec un groupe d’une quarantaine de danseurs (29.6.1934). En 1938, ils présentent Hadès et Coré de →Carlo Boller, livret de →René-Louis Piachaud, pour la Fête des Narcisses à Montreux. Ils effectuent en 1935 une grande tournée au Canada et aux États-Unis, puis en Amérique du Sud (où ils émigrent de 1942 à 1948). En 1950, Clotilde danse encore La Mort d’Isolde avec l’Orchestre de la Suisse Romande, à Genève. Dès 1952, ils se fixent en Italie. S. a conçu tous leurs costumes de scène. Il a laissé des Réflexions sur la danse et la musique (Buenos Aires, 1943), qu’il poursuit dans Esprit et art de la danse (Lausanne, 1968).

Bibliographie

  • Émile Vuillermoz, Clotilde et A. S., Lau­sanne, Centrales, 1933.
  • Patrizia Veroli, A. S. un mito della danza fra teatro e avanguardie artistische, Bologne, Bora, 1991.
  • Patrizia Veroli, Il primo mezzo secolo di danza in Italia, thèse déposée à l’Institut d’études musicales, Bâle, 1999.
  • Frank-Manuel Peter, Reiner Stamm, Die Sacha­roffs, zwei Tänzer aus dem Umkreis des Blauen Reiters, ­Cologne, Wienand, 2002.

Archives

  • Archives de la Ville de Lausanne.
  • Städtische Galerie im Lenbachhaus, München.
  • Deutsches Tanzarchiv Köln.
  • Dansmuseet Stockholm.
  • Musée de l’Opéra Paris.
  • Harvard Theatre Collection/Houghton Library USA.


Auteur: Jean-Pierre Pastori



Bibliografische Angaben zu diesem Artikel:

Pastori, Jean-Pierre: Alexandre Sakharoff, in: Kotte, Andreas (Hg.): Theaterlexikon der Schweiz, Chronos Verlag Zürich 2005, Band 3, S. 1553.

Normdaten