Alfredo Gnasso

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  1.9.1946 Lausanne VD.

Formé à l’→ÉRAD (1967-69), G. suit l’apprentissage de dessinateur en bâtiment, puis effectue les stages de commedia dell’arte donnés au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL) par les clowns Colombaioni et tourne avec eux Orlando curioso en Suisse (1972-73). À l’Accademia d’arte drammatica Silvio D’Amico de Rome, il suit les cours de mime et d’expression corporelle donnés par →Angelo Corti qui lui offre au CDL son premier grand rôle: Scapin dans Les Fourberies de Scapin de Molière (1973). Sous sa direction, il joue aussi Arlequin dans Les Amants timides de Goldoni (1979), le Grand dans Les Archanges ne jouent pas au flipper de Dario Fo (1980) et Leonide dans Le Prix des ânes d’après Plaute (1982). Au Nouveau Théâtre de Poche de Genève (NTP), Angelo Corti le dirige à nouveau dans le rôle de l’omnipotent Arlequin serviteur de deux maîtres de Goldoni (1982). Dès 1972, il joue par ailleurs dans plus de soixante spectacles, dont les sept dernières réalisations de →Charles Apothéloz au CDL (1972-75). Sa rondeur affable et malicieuse lui vaut ainsi des rôles comme Montdouillard dans La Chasse aux corbeaux de Labiche que montent en 1975 au →Théâtre de CarougeFrançois Rochaix et →Martine Paschoud; pour elle, il est ensuite Menato dans La Moscheta de Ruzzante au CDL (1980). Il participe aussi à La Maison d’os de Roland Dubillard que met en scène →Philippe Mentha au →Théâtre Kléber-Méleau (1981), à La Puce à l’oreille de Georges Feydeau présentée par →Séverine Bujard au CDL (1987) et à la création de deux comédies écrites et réalisées par →Philippe Cohen au →Théâtre Boulimie: Dr. Jekyll & Lady Hyde (11.11.1988), puis Comment élever votre fille en une semaine (29.1.1991). De même, il collabore à quatre revues du →Casino-Théâtre de Genève, d’abord sous la conduite de →Gérard Carrat (1984-86), puis il met en scène celle de 1990. Dans le répertoire des comédies italiennes, il joue pour Patrick Lapp dans Les Amants timides de Goldoni au Théâtre de Carouge (1993), dans Sior Todero de Goldoni présenté par Mentha à Kléber-Méleau (2003) et il est le bonhomme Alfredo Amoros dans Filumena Marturano d’Eduardo De Filippo que monte Antonio Fava au Théâtre Cité-Bleue à Genève (2004). Il anime avec Jean-Charles Simon plusieurs émissions à la Radio Suisse Romande, dont Les Matinales durant lesquelles il donne à entendre Les Commentaires du Professeur Gnasso (1988-95). À la Télévision Suisse Romande, il participe à l’émission Pas de problèmes produite par Nicolas Burgy (1993-95).



Autrice: Claude-Anne Borgeaud



Source:

Borgeud, Claude-Anne: Alfredo Gnasso, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 727, voir figure p. 727.

Normdaten