Andrea Novicov

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  26.6.1958 Montréal (CDN).

Formé à la →Scuola Teatro Dimitri de Verscio (1975-77), N. débute sous la direction de →Gérard Bétant dans deux spectacles joués en plusieurs langues du →Théâtre Tel Quel: Le Roi et les rats d’Ilona Bodmer (1977) et Le Vilain Mire (1978). Il travaille ensuite au Teatro A Comuna à Lisbonne, avec Joao Mota (1979-80) sous la direction duquel il participe à de nombreuses animations militantes et joue dans As guerras de alecrim e manjerona d’Antonio da Silva (1980). En Suisse, il collabore aux travaux d’aménagement du →Théâtre Kléber-Méleau (1978/79) et interprète Filipetto dans Les Rustres de Goldoni que réalise →Philippe Mentha (1981). Au →Teatro della Svizzera Italiana, il est notamment Nano dans Volpone de Ben Jonson monté par →Vittorio Barino (1984), puis à Milan, entre autres dans L’Orestie d’Eschyle présentée par Franco Parenti (1985), dans Alphaville de Jean-Luc Godard, mise en scène de Mario Martone (1987) et dans La Mort de Danton de Büchner sous la direction d’Elio de Capitani (1989). En 1996, il fonde avec →Roberto Molo et Laurent Junod la Compagnie Angledange, et à la →Grange de Dorigny met en scène avec un grand souci de la forme Encore un faible son... d’après L’Instruction de Peter Weiss (1997), La Danse de mort de Strindberg (1998), Sur ça, 1917 - Une génération dans l’ouragan d’après Khlebnikov, Tsvetaeva, Chklovski, Maïakovski (1999), et La Maison de Bernarda Alba de García Lorca (2003). Il signe plusieurs montages de textes, notamment Boules de pensées d’après Perec et Pessoa, à l’Association pour la promotion de l’industrie (API) à Genève (1994) et Oniropolis d’après Les Villes invisibles d’Italo Calvino au →Festival de la Cité à Lausanne (1997), où il monte au →Théâtre 2.21 La Chasse aux rats de Peter Turrini (1999) et Les Deux Jumelles de Copi (2002). Au cinéma, il joue dans Un’anima divisa in due de Silvio Soldini (1992), lequel réalise deux de ses scénarios: Fate in blu diesis (1994) et Miracoli (1995). Il donne des stages d’interprétation à l’Accademia d’arte drammatica Paolo Grassi de Milan depuis 1990, à la →SPAD dès 1996 et à l’École cantonale d’art de Lausanne.



Autrice: Luisa Campanile



Source:

Campanile, Luisa: Andrea Novicov, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1330.

Normdaten