Anne Martinet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  13.6.1965 Genève.

En 1985 à Paris, M. suit des cours privés et des stages de théâtre donnés notamment par Philippe Hottier, puis au Théâtre du Campagnol par Jean-Claude Penchenat qui l’engage pour jouer le Printemps dans Tancrède, tragédie lyrique de Campra, au Festival d’Aix-en-Provence (1986). Elle se forme à l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg (1986-89), tient pour Jacques Lassalle les rôles de Rosetta et de Léna dans Léonce et Léna de Büchner et joue au Festival d’Avignon dans Idée sur le geste et l’action théâtrale de Jacob Engel, spectacle de diplôme dirigé par Jean Dautremay (1989). Elle joue Elli, la blonde et légère amie de Caroline dans Casimir et Caroline d’Horváth que met en scène →Jean-Louis Hourdin à la →Comédie de Genève (1990-91). De 1991 à 1993, elle travaille principalement en France où pour Régis Santon, elle est une Sorcière dans Macbeth de Shakespeare au Théâtre Paris-Plaine (1991) et tient le rôle de Vittoria, l’épouse bafouée, dans Le Café de Goldoni monté par Yvan Morane au Théâtre des arts et de la culture de Bourges (1992). De retour en Suisse, elle joue sous la direction de →Denis Maillefer dans La Beauté sur la terre d’après →Charles Ferdinand Ramuz au →Théâtre Vidy-Lausanne (1992), puis au →Théâtre Am Stram Gram, elle interprète Églé dans La Dispute de Marivaux (1993) et Camille dans On ne badine pas avec l’amour de Musset (1995), deux réalisations de →Dominique Catton. En 1997, elle fonde la compagnie de l’Échiquier, à Genève, avec laquelle elle joue la fille, la femme mariée et l’actrice dans La Ronde de Schnitzler que met en scène →André Steiger au →Théâtre du Grütli (1997), puis tient le rôle-titre dans Julie de L’Espinasse ou l’Antichambre de Jean-Claude Brisville réalisé par →Françoise Courvoisier au Théâtre de la Grenade (1998-99). Sous la direction de Jean Bart à la Salle de l’Athénée, elle incarne Rebecca dans HS tout HS, d’après Ashes to Ashes d’Harold Pinter (2000) et la femme dans Le Métier de vivre d’après Cesar Pavese (2001), spectacle repris à Vidy (2002).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Anne Martinet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1192.

Normdaten