Arthur Besson

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  29.11.1968 Nyon VD. Frère de Marc-Etienne B., musicien.

Clarinettiste et guitariste évoluant sur la scène rock lausannoise, B. est membre du groupe Van Gogh vers la fin des années huitante, puis du groupe Karl Specht avec lequel il se produit au →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD dans deux réalisations de →Matthias Langhoff: La Duchesse de Malfi de Webster (1990) et L’Otage de Brendan Behan (1991). Avec Karl Specht, il s’associe aussi à →Jacques Probst pour la création de Torito II à Vidy (19.11.1992). Dès 1994, il réalise des spectacles musicaux avec le groupe Duo Matô, fondé avec l’instrumentiste de jazz Manuel von Sturler et l’ingénieur du son Philippe de Rham. Ils montent notamment, mis en scène par →Denis Maillefer au →Théâtre 2.21, Lausanne VD, Les Jours de suie et ceux de cendre, texte de Stéphane Blok (1997), et à l’→Arsenic, sous la direction de Fabrice Gorgerat, Pourquoi Benerdji s’est-il suicidé? d’après Nazim Hikmet (2000). Dès 1995, B. compose des musiques de scène pour le théâtre et la danse. Il signe d’abord les musiques de Roberto Zucco de Koltès, mis en scène par Denis Maillefer à l’Arsenic, et de La Femme à barbe de Manfred Karge, dirigé par →Bernard Meister au →Théâtre du Grütli à Genève (1995). Il réalise ensuite pour Bruno Zecca de l’Atelier volant, la musique de scène de Peer Gynt d’Ibsen (1996) et plus tard, de Classe ennemie de Nigel Williams (1999). Il écrit aussi la musique du Quichotte de Serge Martin, réalisé en plein air à Genève (1997). Il travaille pour →Gianni Schneider aux musiques de La Vénus des lavabos d’après Almodovar (1999) et de Titus Andronicus de Shakespeare (2001), présentés à la →Grange de Dorigny. Il signe au 2.21 la musique des Lettres à son frère Théo écrites par Vincent Van Gogh (2000) et de Pour solde de tout compte de Douchka Doumier (2001), adaptés et mis en scène par →Georges Brasey. Il collabore aussi au →Théâtre Sévelin 36, Lausanne VD avec le chorégraphe →Philippe Saire, en réalisant la musique de La Haine de la musique (2000). En 1998, il retrouve Langhoff au Théâtre national de Bretagne et conçoit la bande son de Femmes de Troie d’après Euripide. Depuis 1994, il est accompagnateur et arrangeur du chanteur Stéphane Blok. Dès 1991, il compose les musiques de plusieurs films, notamment Chronique (1997) et Potlatch (2001) de Pierre Maillard, et le documentaire Connu de nos services de Jean-Stéphane Bron (1997).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Arthur Besson, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 185–186.

Normdaten