Bénédict Gampert

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 1.2.1939 Genève. ∞ →Anne Vaucher, comédienne.

G. suit une formation musicale aux Conservatoires de Genève et de Bienne (1955-65), et fait partie des animateurs du →Théâtre du Petit-Crève-Cœur à Cologny (1959-79), fondé par sa mère, Raymonde Gampert. Il y présente des spectacles musicaux et dramatiques, souvent en solo, accompagné de son violoncelle, et crée à Bienne un premier one man show, Garçon, l’addition ! (1966). Il joue ensuite au →Nouveau Théâtre de Poche, le Voyageur de commerce dans Toi et tes nuages d’Éric Westphal réalisé par →André Faure (1973), puis à la →Comédie de Genève, il interprète le valet Alain dans L’École des femmes de Molière mise en scène par →Richard Vachoux (1973) et l’Intendant dans Caligula de Camus que monte →Gérard Carrat (1977). Dès 1975, il se consacre essentiellement à une carrière en solo d’interprète et de musicien: il entreprend ainsi une tournée en Israël avec Conférence sur le silence ou le Périple et les métamorphoses de l’homme à la valise (1975), qu’il écrit et joue d’abord, comme Et toc! (1977) au Grand Café du Grütli, puis On ne sait pas d’où on vient, mais en tout cas on est là au Petit New Morning (1981), Variations sur l’amnésie au →Festival de la Bâtie (1983) et Vestiges d’un one man show bimillénaire au →Théâtre du Grütli (1988). Des extraits de ces textes ont été publiés sous le titre On ne sait pas d’où on vient, mais en tout cas on est là aux éditions Slatkine (1994). En 1982, au cours d’une tournée au Québec, il présente Pleins feux sur la Suisse. Sous la direction de Jean-Frédéric Schlicklin, il joue dans Le Sous-sol de Dostoïevski au →Théâtre de l’Orangerie (1997). Au cinéma, il tient le rôle du fiancé dans Les Arpenteurs de Michel Soutter (1972). Depuis 1990, il dirige avec Anne Vaucher le Théâtre du Crève-Cœur. Il y a créé notamment Esquisse d’une esquisse d’un monde, spectacle sur l’écrivain Ludwig Hohl (1991), Où es-tu Torpatoff? (2001), puis il accompagne au violoncelle →Michel Cassagne dans la reprise de Trois nouvelles de Pirandello (2001). Depuis 1984, il enseigne l’improvisation et le jeu théâtral au Conservatoire populaire de musique de Genève.



Autrice: Mathilde Vischer



Source:

Vischer, Mathilde: Bénédict Gampert, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 675.

Normdaten