BFM - Bâtiment des forces motrices, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Lieu d’accueil et de production

Ce bâtiment industriel est construit de 1886 à 1892 au milieu du Rhône, à Genève. Conçu par l’ingénieur et politicien genevois Théodore Turrettini, il abrite jusqu’en 1963 une usine qui, grâce à ses dix-huit groupes de pompes et de turbines, fournit de l’eau sous-pression permettant de transmettre de l’énergie aux entreprises. Désaffectée ensuite, cette large bâtisse en forme de L est classée en 1988. Dès 1997, sous l’impulsion de →Renée Auphan, directrice du →Grand Théâtre de Genève, Genève GE, de Philippe Joye, conseiller d’État, et de Guy Demole, mécène et petit-fils de Turrettini, le BFM est transformé en lieu de représentation pour accueillir la saison du Grand Théâtre lors des travaux de réfection de sa machinerie. Le BFM est réhabilité sous la direction de l’architecte Bernard Picenni. Doté de hautes verrières, il comprend un gigantesque foyer et une salle de spectacle de plus de 900 places assises, dont la structure en bois s’insère à l’intérieur des murs. Après avoir abrité la saison d’opéra et de danse du Grand Théâtre 1997/98, inaugurée par Orphée aux enfers d’Offenbach (19.9.1997), le BFM est confié à une société de droit privé qui accueille des spectacles de danse, de musique et de théâtre, ou loue la salle. Les statuts comprennent une clause permettant au Grand Théâtre de l’utiliser 120 jours par an: il y donne des représentations d’opéras de chambre ou d’ouvrages baroques, des spectacles de danse et des récitals.

Dimensions de la scène

ouverture 13 m.; largeur du plateau 19 m. 70; hauteur du cadre de scène 6 m., profondeur de scène 28 m. 90. Fosse d’orchestre prévue pour 60 musiciens, pas de cintres ni de gril. Jauge de 801 places au parterre, 144 au balcon et 40 strapontins.

Bibliographie

  • Bernard Lescaze, Tahani S. Khalil, Un opéra sur l’eau ou la Révélation d’un lieu, Genève, Hurter, 1997.


Auteur: Alain Perroux



Source:

Perroux, Alain: BFM - Bâtiment des forces motrices, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 193.