Boris Kniaseff

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  1.7.1900 Saint-Pétersbourg (RUS), †  6.10.1975 Paris (F).

Élève de Mikhail Mordkin et de Vera Nelidova, K. reste marqué par le travail du chorégraphe Kassian Goleïzovsky. Il entame une carrière de danseur à l’Opéra de Voronège, puis se rend à Kharkoff où il travaille comme maître de ballet. Il émigre en 1920 en Bulgarie, à Sofia, puis en France en 1924, à Paris. Il danse au côté d’étoiles comme Olga Spessivtzeva et dans la compagnie du colonel Wassili de Basil, dans celle de Bronislava Nijinska et aux Ballets des Champs-Élysées. Il signe quelques chorégraphies, dont La Légende du bouleau (1930) et Études symphoniques (1948). De 1932 à 1934, il est maître de ballet à l’Opéra-Comique de Paris. Il ouvre en 1937 une académie de danse et élabore un système d’enseignement qui lui vaut d’être surnommé le Maître des étoiles. Il compte parmi ses élèves Yvette Chauviré, Zizi Jeanmaire et Youly Algaroff. Il vient s’nstaller en Suisse (1953) et donne des cours de danse à Lausanne au sein d’une école privée, puis à Genève où il fonde l’Académie internationale de danse classique. Il poursuit jusqu’en 1967 une carrière itinérante qui le conduit à Rome, Athènes, Buenos Aires et à nouveau Paris. Il laisse derrière lui une méthode d’enseignement de la danse classique révolutionnaire, d’une part grâce à la pratique de la barre à terre qu’il inaugure, mais aussi par l’adjonction d’une formation générale qu’il inculque à ses élèves et qui comprend l’étude de l’histoire de la danse, du théâtre et de la musique.



Autrice: Anne Davier



Source:

Davier, Anne: Boris Kniaseff, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1005–1006, voir figure p. 1005.