Brigitte Fournier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  14.6.1961 Sion VS.

F. suit une formation au Conservatoire de Berne où elle obtient en 1983 le diplôme d’enseignement du chant dans la classe de Jakob Stämpfli. Soprano, elle continue ses études en Allemagne au sein de la Folkwang Hochschule d’Essen. De retour en Suisse, elle étudie chez →Juliette Bise au Conservatoire de Lausanne, et obtient le premier prix de virtuosité (1987), complète sa formation à l’École d’Opéra de Bienne et a son premier rôle, Naïade dans Ariadne auf Naxos de Richard Strauss, au Théâtre Municipal et →Opéra de Lausanne (1987). Sa voix de soprano lyrique léger s’adapte de préférence à des compositeurs tels Mozart et Richard Strauss. Durant deux ans (1988-90), elle est engagée à l’Opéra de Lyon où elle chante Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini et Norina dans Don Pasquale de Donizetti. Parmi ses rôles principaux, celui de Sœur Constance dans Les Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, présenté à Lyon (1989-90), Bordeaux, Nancy et Toulouse fait l’objet d’un disque. En Suisse, elle chante au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE les rôles de Blondchen dans L’Enlèvement au sérail de Mozart (1996) et de Sophie dans Werther de Massenet (1999). À l’Opéra de Lausanne, elle interprète Speranza et Ninfa dans L’Orfeo de Monteverdi (1999) sous la direction de Dominique Meyer et chante dans The Rape of Lucretia de Benjamin Britten et dans Lucio Silla de Mozart (2000/01). Elle participe à divers festivals: Menuhin à Gstaad, Tibor Varga à Sion (1999) ainsi qu’à Montpellier et Aix-en-Provence. Elle chante sous la direction de Roberto Benzi, Jesus Lopes Cobos, →Armin Jordan et Michel Corboz avec lequel elle enregistre notamment Le Roi David d’→Arthur Honegger et →René Morax, ainsi que Le Magnificat de Schubert. Elle propose divers récitals au côté d’une autre valaisanne, →Brigitte Balleys.



Autrice: Anne Fournier



Source:

Fournier, Anne: Brigitte Fournier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 617–618.