Caroline Cons

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 17.10.1964 Lezignan-Corbières (F).

En 1986, C. obtient le diplôme de l’→ÉSAD et débute dans Samedi, dimanche et lundi d’Eduardo De Filippo monté par →Georges Wod au →théâtre de Carouge, puis va suivre à Paris un travail de recherche mené par Philippe Hottier. En 1989, elle revient s’installer à Genève et avec →David Bauhofer réalise Byzance divine, à La Traverse, début d’une longue collaboration où elle tient les premiers rôles féminins sensuels et charmeurs. Sous sa direction elle joue Léontine, l’épouse délaissée de Monsieur chasse! au →théâtre du Grütli (1992) et la volage Francine Chanal dans La main passe!, à la →Comédie de Genève, Genève GE (1994), deux pièces de Feydeau. À nouveau au Grütli, elle est Yolande, la belle-sœur naïve d’Un air de famille de Bacri et Jaoui (1996), puis Pattie dans Joyeux Noël d’Alan Ayckbourn (1999) et au →théâtre Saint-Gervais, elle incarne la Marquise dans La Seconde Surprise de l’amour de Marivaux (1999). Avec Georges Wod, elle interprète Silvia dans Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux à Carouge (1992). En 1995, elle fait partie de la →Revue de →Pierre Naftule au →Casino-Théâtre. Au →Théâtre Boulimie à Lausanne, elle participe aux Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio (1997) et à Top Dogs d’→Urs Widmer (1998). En 1998, elle tient le rôle de Lioubov Andreevna dans La Cerisaie de Tchekhov réalisée par →Denis Maillefer à l’→Arsenic. →Claude Stratz, qui l’avait engagée en 1990 pour tenir à la Comédie de Genève le petit rôle de Calphurnia dans Jules César de Shakespeare, lui attribue en 1999 un personnage central: la sensuelle et fragile Momina dans Ce soir on improvise de Pirandello, à la Comédie puis au Théâtre de l’Athénée à Paris. En 2000, elle joue la distinguée Mrs. Jackson dans Vous vivrez comme des porcs de John Arden mis en scène par Françoise Courvoisier, au Grütli puis au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD. En 2000, elle est Héléna dans L’Ours de Tchekhov que présente →Valentin Rossier au →Festival de la Cité de Lausanne, puis au →Théâtre de l’Orangerie, et en 2001, Giulia la jeune femme de L’Étau de Pirandello, réalisé au Grütli par Jean-Frédéric Schlickin. Au →Nouveau Théâtre de Poche de Genève, elle interprète Rakel, l’actrice abandonnée dans Après la répétition d’Ingmar Bergman que met en scène →Daniel Wolf (2001). Pour la télévision, elle participe à une dizaine de films ou de séries, et tient notamment le rôle de Virginie dans Paul et Virginie (2001), sitcom de Jean-Alexandre Blanchet, réalisée par Yves Matthey.



Autrice: Christine Klaus



Source:

Klaus, Christine: Caroline Cons, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 405–406.

Normdaten