Catherine Eger

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  28.5.1945 Genève.

En 1965, alors qu’elle suit les cours de →Jean Bard au →Conservatoire de Genève, E. joue Bettia dans La Moschetta de Ruzzante adaptée par Bernard Falciola, au →Nouveau­ Théâtre­ de Poche (NTP) et Mathurine dans Dom Juan de Molière (1966), toutes deux sous la direction de →Richard Vachoux. Puis, elle interprète Hermione dans Andromaque de Racine présentée par →René Habib en matinée classique à la →Comédie de Genève, Genève GE (1967). Après l’obtention des premiers prix de tragédie et de comédie au Conservatoire de Genève (1966), elle entre au Conser­vatoire d’art dramatique de Paris, dans la classe de Louis Seigner (1967-68), puis celle d’Antoine Vitez (1970), et en obtient le diplôme en 1970. Dans l’intervalle, elle joue notamment Martirio dans La Maison de Bernarda Alba de García Lorca à la Comédie, sous la direction de Germaine Montero (1969). Au NTP, elle tient des rôles principaux dans deux pièces de Ionesco montées par Richard Vachoux: Roberte I et II dans Jacques ou la Soumission (1969) et la Vieille dans Les Chaises (1972). Elle y signe aussi sa première mise en scène, Les Bonnes de Genet (1973), et y réalise par la suite le montage poétique et musical Baudelaire in Rythm (1974), Les Innocentines d’Obaldia dans la cour de l’Hôtel de Ville de Genève (1976), Tango triste d’Adolfo Barrientos au Festival de Stavelos (1979). À la Comédie, elle monte et tient le rôle-titre dans Mlle Julie de Strindberg (1975) et dans Hedda Gabler d’Ibsen (1981); elle met aussi en scène Othello de Shakespeare, où elle est Desdémone (1976), puis Platonov de Tchekhov (1980) et Les Précieuses ridicules de Molière, précédées de La Leçon de prétiosité dont elle signe le texte (1989). Comédienne, elle joue notamment, sous la direction d’→André Steiger, Ophélie dans Hamlet de Shakespeare à la Comédie (1974) et la Princesse dans Torquato Tasso au NTP (1984). Au →Théâtre de Carouge, elle est pour →Hervé Loichemol, entre autres, Macha dans Les Trois Sœurs de Tchekhov (1977) et, pour →Martine Paschoud, Titania dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare (1979). Elle joue aussi sous la direction de Stuart Seide, dans Les Bacchantes d’Euripide au →Centre Dramatique de Lausanne (1979) et de →Benno Besson, qui lui attribue à la Comédie les rôles d’Ophélie dans Hamlet de Shakespeare (1983) et de Valentine de Grémonville dans Le Sexe faible de Flaubert (1984).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Catherine Eger, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 516, voir figure p. 516.