Christian Robert-Charrue

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  28.1.1947 Genève.

Formé au →Conservatoire de Genève (1968-71) et au →Théâtre de l’Atelier par →Armen Godel, R. devient l’un des piliers du →Théâtre Mobile (1970-91). Pour →Marcel Robert, il joue notamment avec cette compagnie Ferdinand, fils du roi de Naples, dans Une tempête d’Aimé Césaire au Parc Trembley à Genève (1970), et Lucky dans En attendant Godot de Beckett au Festival du Bout-du-Monde (1971). Il est aussi le Révérend dans la création collective Western au Café Pernet-Blanchard à Carouge (6.4.1972), puis interprète le mélancolique et lunaire Orlando dans Comme il vous plaira de Shakespeare (1974) et Cooper, le lieutenant de la canonnière, dans Hurle, Chine! de Tretiakov que met en scène →Horst Zankl au →Theater am Neumarkt à Zurich (1975). Il adapte et réalise Union Jack (et Bonzo) de Stanley Eveling au Café Pernet-Blanchard (1975). Toujours avec le Théâtre Mobile, au Grand-Café du Grütli, il interprète Guildenstern dans Rosencrantz et Guildenstern sont morts de Tom Stoppard que monte René Donzé (1978). Dans des mises en scène de →Jean-Charles Simon, il est ensuite la petite frappe Rodolphe dans Les Mystères de Paris d’après Eugène Sue (1979), Gautier d’Aulnay l’un des jumeaux au destin tragique de La Tour de Nesles d’Alexandre Dumas (1981), le détective Élios Schopol dans Orient-Express de →Michel Beretti (1981), le Merle dans Chantecler d’Edmond Rostand (1984) et enfin il tient le rôle de Boulanov, l’éternel étudiant, dans La Forêt d’Ostrovski que réalise →Philippe Macasdar (1984). Au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL) sous la conduite d’→Angelo Corti, il joue dans Les Archanges ne jouent pas au flipper de Dario Fo (1980), puis il interprète Argyrippe, le jeune amoureux, dans Le Prix des ânes d’après Plaute, adapté par →Lova Golovtchiner et Patrick Nordmann (1982) et l’Intellectuel dans Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch (1987). Sous la direction de →Pierre Bauer, il est l’entremetteur Ligurio dans La Mandragore de Machiavel produite par le CDL dans le cadre du →Festival de la Cité (1978), Malcolm dans Macbeth de Shakespeare (1989), puis à l’→Octogone de Pully, il interprète le malingre Émil en face de →Jean Schlegel, les deux citadins esseulés de Variation sur le canard de David Mamet (1991). Pour Bauer, il joue aussi John Merrick alias Elephant man de Bernard Pomerance à l’Octogone (1992), puis au →Théâtre Benno Besson à Yverdon, il est Sir Andrew dans La Nuit des Rois de Shakespeare (1993), l’Inspecteur Goole dans Un inspecteur vous demande de Priestley (1995), un membre du comité de direction dans L’Argent… celui des autres de Jerry Sterner (2002). À la →Grange de Dorigny avec →Elena Vuille Mondada, il tient les rôles de Max dans Anatole de Schnitzler (1995), Ed dans L’Ordinaire de Michel Vinaver (1996) et le Visiteur dans Le Crépuscule des poètes de →Friedrich Dürrenmatt (2.12.1997). Il incarne ensuite l’anxieux et fébrile Yvan dans "Art" de Yasmina Reza au →Nouveau Théâtre de Poche (1999) et le docteur Freud dans Le Visiteur d’Éric-Emmanuel Schmitt aux →Salons à Genève (2000), deux réalisations de →Jacques de Torrenté et de →Catherine Sumi. Au →Théâtre des Amis à Carouge, il travaille pour →Séverine Bujard dans Les Eaux et forêts de Marguerite Duras (1999) et dans Léonie est en avance de Feydeau (2000); pour →Raoul Pastor il participe à Après la pluie de Sergi Belbel (2001), La Mégère apprivoisée de Shakespeare (2002) et L’Asile du bonheur de John Arden (2003). Il est professeur d’interprétation au Conservatoire populaire de Genève depuis 1982.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Christian Robert-Charrue, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1506–1507.

Normdaten