Claudine Berthet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  6.10.1947 Genève. Fille de Malou Dorcier, comédienne, et de Ruy Blag (Marius Berthet), journaliste et revuiste. ∞ 1975 →Gérald Bloch, comédien.

B. se forme au →Théâtre de Carouge où elle tient d’abord des rôles de jeunes servantes comme Fina dans Maître Puntila et son valet Matti de →Bertolt Brecht mis en scène par →François Simon (1965), Louka dans Le Héros et le Soldat de G. B. Shaw que réalise →Philippe Mentha (1966), puis la jeune Animatrice dans Les Charognards de Robert Weingarten mis en scène par Roger Blin, joués d’abord au →Théâtre Municipal de Lausanne (14.3.1968); de même, au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE, elle interprète la Bonne, dans La Cantatrice chauve de Ionesco que monte →Georges Milhaud (1966/67) et dans Le Mariage de Monsieur Mississippi de →Friedrich Dürrenmatt repris par →Gérard Carrat en automne 1967, puis la petite Luce dans Intermezzo de Giraudoux mis en scène par →Richard Vachoux (1967). Au →Centre Dramatique de Lausanne, elle joue dans Combien coûte le fer? de Brecht réalisé par Raymond Braun (1969) puis dans des mises en scène de →Charles Apothéloz: elle est l’Employé dans Comment Monsieur Mockinpott fut libéré de ses tourments de Peter Weiss (10.6.1970), la nymphe Brindosier dans Protée de Claudel (1973) et le prince Bougrelas dans Ubu roi d’Alfred Jarry (1974), tout en participant aux programmes d’animation scolaire dirigés par →Alain Knapp. Au →Théâtre du Jorat, Mézières VD, elle incarne Marguerite Bradens dans Le Silence de la terre de →Samuel Chevallier monté par →Gil Pidoux (1980). Avec les →Artistes Associés de Lausanne, elle tient entre autres le rôle-titre dans Herminie de Claude Magnier que met en scène Georges Milhaud (1982/83). Au Théâtre du Peuple de Bussang, elle joue dans Le Menteur de Goldoni (1986) et dans George Dandin de Molière (1987), deux mises en scène de →Jean Chollet. À Pontarlier, elle assiste Pierre Louis pour l’organisation du Festival des Nuits de Joux, et sous sa direction elle est notamment Frosine dans L’Avare de Molière (1992) et la Mère dans L’Annonce faite à Marie de Claudel (1995). Pour le cinéma, elle tourne avec Alain Tanner, jouant notamment la dactylo Zoé dans La Salamandre (1971) et avec →Michel Soutter: elle est Claudine dans La Pomme (1969) et la Libraire dans L’Escapade (1973). Elle collabore régulièrement avec →Michel Corod à la Radio Suisse Romande, où elle coproduit l’émission Espaces imaginaires (1989-91).



Auteur: Julien Barroche



Source:

Barroche, Julien: Claudine Berthet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 183.