Compagnie de la Marelle, Cheseaux-sur-Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre

Rattachée à l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, la compagnie est fondée à Lausanne en automne 1982 par →Jean Chollet (responsable artistique), Édith et André Cortessis (responsable administratif), Anne Jaton et Christine Émery. Elle désire concilier foi et théâtre et ouvrir le débat sur les valeurs évangéliques. Soutenue, entre autres, par l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, elle présente ses spectacles de manière itinérante en Suisse et en France, souvent dans des lieux de culte. Le directeur artistique et principal metteur en scène de la C. est Jean Chollet qui écrit aussi le texte de plusieurs productions, souvent signées Jean Naguel. On lui doit notamment La Durand, prisonnière du Roy (1982), Timothée l’inoubliable (1984), En attendant Mère Térésa (1994), Max Havelaar (2002) et Les Idées noires de Martin Luther King qu’il crée au Centre paroissial de Chêne-Bourg, dans le canton de Genève (16.10.1992). Ses pièces Antonio tailleur de Pavie (1987) et Galère (1989) sont réalisées par Linda Coté (1989), alors que Il a sonné douze est créée par →Gil Pidoux, au Temple de Sainte-Croix (1.11.1996). Parmi d’autres réalisations, la C. a aussi représenté Abraham sacrifiant de Théodore de Bèze (1985), Le Défi de Jeanne, adapté du procès de Jeanne d’Arc (1986), Il est minuit, docteur Schweitzer de Gilbert Cesbron (1990) et Le Roi, le sage et le bouffon de Shafique Keshavjee (1999).



Auteur: Yann Fischer



Source:

Fischer, Yvann: Compagnie de la Marelle, Cheseaux-sur-Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 402.