Concours international de chorégraphie de Nyon

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Le C. (1977-86) est dû à l’initiative du danseur et chorégraphe Francisco Miranda, né à Cuba en 1944, venu s’établir en Suisse en 1973. Miranda cherche ainsi à donner aux jeunes compagnies, en particulier suisses, l’occasion d’atteindre un large public. Les lauréats sont invités à présenter leur pièce au Concours de Bagnolet, la prestigieuse compétition chorégraphique française. Les chorégraphies ne doivent pas excéder quinze minutes et compter au minimum trois interprètes. À partir de 1979, le C. s’étend aux duos et aux solos, et une association se constitue pour en assurer la continuité. Environ cinq cents chorégraphes, essentiellement contemporains, y présentent leur travail en dix ans. Les Françaises Maguy Marin avec Évocations et Karine Saporta avec Vénus à tiroirs en sont les premières lauréates (1977). Remportent notamment le C. →Diane Decker et Dominique Genton (1979), →Joëlle Bouvier et Régis Obadia (1980), Étienne Fey (1984) et →Dominique Weibel (1986).



Autrice: Lisa De Rycke



Source:

De Rycke, Lisa: Concours international de choréographie de Nyon, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 405.