Denis Maillefer

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  28.8.1965 Pompaples VD.

Après un passage à la →SPAD, M. met en scène à la Dolce Vita de Lausanne Fool for love de Sam Shepard, avec notamment →Michel Cassagne (1987). En 1988, il dirige →Corinne Coderey dans Pourquoi n’as-tu rien dit Desdémone de Christine Brückner au Centre Dramatique de Lausanne et il effectue un assistanat auprès de Patrice Chéreau au Théâtre des Amandiers de Nanterre pour Le Retour au désert de Koltès, joué au Théâtre Renaud-Barrault. L’année suivante, il est assistant de →Philippe Mentha pour Hot House de Pinter au →Théâtre Kléber-Méleau et fonde le Théâtre en Flammes, compagnie avec laquelle il présente Roméo et Juliette de Shakespeare au →Théâtre de Beausobre à Morges puis monte trois spectacles sur des textes de →Charles Ferdinand Ramuz dont Passage du poète (1991) et Chant de Pâques (1992), joués au →Théâtre Les Trois P’tits Tours à Morges et La Beauté sur la terre au →Théâtre Vidy-Lausanne (1992). À ­l’→Ar­senic, il réalise Roberto Zucco de Koltès (1995), dans des décors de →Massimo Furlan, à qui il confie d’ailleurs la conception scénographique de la plupart de ses spectacles théâtraux (1989-95, 1997-2003). En 1995, il suit le travail autour du grotesque mené par Manfred Karge au Théâtre du Grütli et réemploie cette forme pour présenter Léonce et Léna de Büchner à l’Arsenic (1996). Il se familiarise avec l’opéra en assistant plusieurs fois le duo Patrice Caurier et Moshe Leiser (1997-98), puis il monte Goyescas de Granados à l’Arsenic en 1997, et Der Schauspieldirektor de Mozart au →Festival de la Cité à Lausanne (1998). Dès 1998, il travaille régulièrement avec le dramaturge Antoine Jaccoud, l’éclairagiste Thomas Hempler et le sonorisateur Philippe de Rahm. À l’Arsenic, il met en scène La Cerisaie de Tchekhov (1998), Laurel et Hardy vont au paradis de Paul Auster (1999), Bérénice de Racine (2001), et crée Je suis le mari de*** d’Antoine Jaccoud au →Nouveau Théâtre de Poche à Genève (8.2.2001). En 1999 à Vevey, il est l’un des assistants de →François Rochaix pour la →Fête des Vignerons, et réalise en juin 2001 La Supplication de Svetlana Alexievitch dans les anciens ACMV - Ateliers de constructions mécaniques de Vevey. En 1993, il reçoit le prix jeunes créateurs de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques. Il bénéficie de contrats de confiance triennaux de la Ville de Lausanne (1996-99) et de l’État de Vaud dès 2000, renouvelé en 2003. Le Théâtre en Flammes est en résidence à l’Arsenic (2000-04).



Autorin: Rita Freda



Source:

Freda, Rita: Denis Maillefer, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1160.