Denyse Orval

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  18.3.1906 Genève, † 16.1.1985 Genève.

Pour l’état civil, Paule Brunner. ∞ →Édouard Nerval, metteur en scène. O. étudie au Conservatoire de sa ville natale avec Louis de la Cruz Froelich, →Rose Féart, puis dans la classe de la soprano française Claire Croiza où elle obtient un diplôme non professionnel (1935). Elle travaille aussi avec Lina Falk et, à Paris, avec René Lapelletrie. Débutant en 1932 au →Grand Théâtre de Genève, elle en est régulièrement l’hôte jusqu’en 1950, abordant essentiellement l’opéra-comique français et l’opérette. Dans le répertoire lyrique, elle est Marthe dans Faust, Taven dans Manon et Gertrude dans Roméo et Juliette, trois œuvres de Gounod, ou encore Albine dans Thaïs de Massenet. En 1943, elle crée le rôle de Béline dans Le Malade imaginaire de →Jean Dupérier. En 1951, elle rejoint la compagnie d’opéra fondée par →Marisa Morel qui effectue jusqu’en 1961 de nombreuses tournées en Suisse, en France et en Italie. En 1962, elle fonde sa propre compagnie. Grâce à la collaboration du →Centre Dramatique Romand qui organise ses tournées (1962-65), des ouvrages tels que Phi-Phi du Vaudois Henri Christiné (1963/64) et Véronique d’André Messager (1964/65) peuvent être représentés dans plusieurs villes romandes. À Genève, la →Comédie­ accueille le plus souvent les productions de la Compagnie D. O. Avec Nerval à la mise en scène et →Claude Yvoire à la direction musicale, elle y monte notamment La Fille de Madame Angot de Lecocq (1972), La Mascotte d’Audran (1979) ou encore Le Barbier de Séville de Rossini (1970) et Werther de Massenet (1977).



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Denyse Orval, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1356.

Normdaten