Doris Ittig

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 2.7.1958 La Chaux-de-Fonds NE. Sœur de Rodolf I., comédien. ∞ Andreas Brügger, auteur dramatique.

Diplômée de l’→ÉSAD en 1983, I. tient plusieurs rôles de suivantes et confidentes comme Bianca dans Othello de Shakespeare mis en scène par →Philippe Mentha au →Théâtre Kléber-Méleau (1983). Au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP), elle est la bonne Adèle dans La Parisienne de Becque et Sophie la camériste dans Intrigue et Amour de Schiller sous la direction de →Martine Paschoud (1985) et pour →Jean-Louis Hourdin, elle joue dans Sans titre de García Lorca (1993). Au cours de la saison 1994/95, elle se forme comme marionnettiste aux →Marionnettes de Genève, participant ainsi à La Vision de Wes Sanders réalisée par →John Lewandowsky (1994) et à Pamplemousse de et par →Nicole Chevallier (1995). Avec →Pierre Dubey au →Théâtre du Grütli, elle est Marotte dans Les Précieuses ridicules de Molière et Béline dans Le Dernier Sursaut de Michel Vinaver (1994), puis joue dans L’Amour du monde de →Charles Ferdinand Ramuz (1995). Elle travaille avec →Anne Bisang, reprenant le rôle principal de Galactia dans Tableau d’une exécution d’Howard Baker au →Théâtre Saint-Gervais (1997). Au NTP, elle reprend le rôle de la gouvernante Klara dans L’Ambassadeur de →Thomas Hürlimann mis en scène par Martine Paschoud (1995) qui l’engage ensuite pour Match et autres textes de Thomas Bernhard (1996) et C’est splendide de →Françoise Chavaillaz (1999), puis à la →Comédie de Genève pour jouer la Commissaire dans Les Alphabètes de →Matthias Zschokke (18.1.2000). Sous la direction de →Valentin Rossier, elle participe aussi à L’Ours, La Demande en mariage et Le Chant du cygne de Tchekhov au →Festival de la Cité à Lausanne (2000). Elle travaille au →Théâtre des Amis à Carouge, où elle est notamment Mme Virtuel, la sage-femme, dans Léonie est en avance de Feydeau montée par →Séverine Bujard (2000) et la Cheffe du personnel dans Après la pluie de Sergi Belbel que met en scène →Raoul Pastor (2001). Au NTP, elle crée plusieurs rôles dans Un cerf-volant sur l’avant-bras de Jean Cagnard mis en scène par →Philippe Morand (20.2.2002). Au →Théâtre de Carouge puis en tournée, elle est la quatrième protagoniste de Bergamote le temps des cerises de et avec →Claude-Inga Barbey, Patrick Lapp et Claude Blanc (2004-05).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Doris Ittig, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 910–911.

Normdaten