Edelweiss Loisirs, Chalais VS

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Groupe théâtral d’amateurs

Fondée en 1942 sous le nom de Société de développement Edelweiss et affiliée à la →FSSTA en 1947, la compagnie monte de préférence durant ses premières décennies des drames régionaux comme Le Sonneur de cor de Paul Bondallaz ou des mélodrames, dont Les Deux Orphelines d’Ennery. Elle organise la saison culturelle de Chalais (1978-85) et programme cinq à six spectacles ou concerts par an, notamment dans le Cabaret-Edelweiss, salle qu’elle acquiert en 1980. Dès 1980 et La Liquidation de Monsieur Joseph K. de Jacques Kraemer, Olivier Albasini devient le metteur en scène du groupe; il réoriente le répertoire selon ses affinités théâtrales, ajoutant aux spectacles populaires des pièces contemporaines divertissantes. Il réalise trois pièces de →Michel Viala, Est-ce que les fous jouent-ils? (1983), Le Creux (1984) et Crise (1990). Au Festival suisse de théâtre d’Aarau, le groupe présente La Vénitienne, texte anonyme du XVIe siècle (1986), puis Le Creux de Viala (1990) et L’Affaire de la rue de Lourcine de Labiche (1994); au Festival international de Narbonne, il joue Les Fantasmes du boucher de Victor Haïm (1991). E. organise à Chalais quatre éditions de Theatrissimo (1988-94), petit festival de théâtre amateur regroupant des compagnies de toute la Suisse romande. À l’occasion du 150e anniversaire de la fanfare du lieu, la compagnie monte en collaboration avec cette dernière et les deux chorales du village une adaptation de la comédie musicale Les Misérables d’après Victor Hugo (1994). Fort de leur succès, ils renouvellent l’expérience en 1997 avec l’opérette d’Offenbach La Belle Hélène, chantée à Vercorin pour l’inauguration de la salle polyvalente.



Auteur: Samuel Dubosson



Source:

Dubosson, Samuel: Edelweiss Loisirs, Chalais VS, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 515.