Edmond Vullioud

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 26.11.1956 Chez-le-Maître/Le Sentier VD.

Diplômé en 1978 de l’→ÉRAD, V. participe à l’inauguration du →Théâtre Kléber-Méleau (2.5.1979) en jouant le Capitaine Soliony dans Les Trois Sœurs de Tchekhov que met en scène →Philippe Mentha. Sous sa direction, il est ensuite, entre autres, Cléante dans Tartuffe (1979), Sir André dans La Nuit des Rois de Shakespeare (1980), le Comte Ricardo dans Les Rustres de Goldoni (1981). À Paris, au Forum des Halles, il crée le rôle de W. B. (Wolfgang Borchert) dans La Vie rêvée de W. B. de Claude Broussouloux montée par Fabbio Paccioni (10.8.1980). À Marseille au Théâtre national de La Criée, il interprète pour Marcel Maréchal le jeune homme riche Ludovico Marsili dans La Vie de Galilée de →Bertolt Brecht (1982) et le fringuant Aramis dans Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas (1982-83); il y joue aussi le spadassin Lampourde dans Capitaine Fracasse d’après Théophile Gautier (5.5.1987). Au →Nouveau Théâtre de Poche­ à Genève, il est Simpson, le fils de famille, dans La Parisienne de Becque réalisée par →Martine Paschoud (1985) et y crée Job du Livre de Job de Bernard Chartreux sous la direction d’→Hervé Loichemol (30.9.1986). Il retrouve Mentha pour tenir à Kléber-Méleau le personnage de Gratiano dans Le Marchand de Venise de Shakespeare (1988), celui de Lusch dans Hot House de Pinter (1988) et le valet La Flèche dans L’Avare de Molière (1989). Au Théâtre du Jorat sous la direction de →Jean Chollet, il a entre autres les rôles-titres dans Œdipe de Sophocle (1989) et Dom Juan de Molière (1995), participe à la création de César Ritz and Co de →Bernard Bengloan (6.7.1991) et fait le Diable dans l’→Histoire du Soldat de →Charles Ferdinand Ramuz et Strawinsky (1995). Pour Dominique Pitoiset, au Théâtre national de Dijon puis en tournée, il interprète Acaste dans Le Misanthrope de Molière (1990) et joue dans Timon d’Athènes de Shakespeare (1991). Il crée Marcel, le père, dans Icare, un rêve de →Philippe Morand mis en scène par →Dominique Catton au →Théâtre Am Stram Gram (28.9.1992). En 1993/94, il participe à plusieurs spectacles du →Théâtre Populaire Romand de La Chaux-de-Fonds, où il est entre autres, Octavio dans La Brillante Soubrette de Goldoni réalisée par →Gino Zampieri et Lord Clinton dans Marie Tudor de Victor Hugo que présente →Charles Joris. En 1996, il incarne au →Théâtre Saint-Gervais Urgentino, le doge de Venise, dans Tableau d’une exécution d’Howard Barker monté par →Anne Bisang, puis pour →Nicolas Rossier, au →Théâtre de Vidy, il est le poète Jésore Dans le petit manoir de Witkiewicz. De décembre 1997 à décembre 2002, il participe à tous les spectacles réalisés dans la grande salle du Théâtre de Carouge, jouant notamment Scapin dans Les Fourberies de Scapin de Molière (1997) et le rôle-titre dans Angelo tyran de Padoue de Victor Hugo (1998) sous la direction de →Georges Wod. À Ferney-Voltaire, il joue pour Hervé Loichemol Philippe Hombert dans Nanine de Voltaire et Lord Bonfil dans Pamela de Goldoni (1998), puis le Géomètre dans L’Homme au quarante écus de Voltaire (1999). Au →Théâtre de Carouge et en tournée, il interprète pour Dominique Pitoiset l’Exempt dans Le Tartuffe ou l’Imposteur de Molière (2002-04). Il préside le →Syndicat suisse romand du spectacle (1995-98).



Autrice: Rita Freda



Source:

Freda, Rita: Edmond Vullioud, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 2034–2035, voir figure p. 2034.