Elena Vuille-Mondada

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 18.4.1944 Berne.

V. étudie l’allemand, le français et l’italien à l’Université de Lausanne, dont elle obtient la licence ès lettres (1968), puis elle fait plusieurs assistanats de mise en scène, notamment auprès de →Charles Apothéloz, collabore avec le →Théâtre Les Trois P’tits Tours à Morges (1969-79), et suit comme stagiaire des réalisations de →Giorgio Strehler et de →Benno Besson (1979-81). En 1982, avec Jean-Yves Pidoux notamment, elle fonde le →Théâtre de l’Éphémère, compagnie indépendante basée à Lausanne pour laquelle elle signe toutes les mises en scène. À Lausanne, après L’Épouse injustement soupçonnée de Jean Cocteau, un premier spectacle qu’elle présente au →Festival de la Cité (1982), elle réalise Une saison en enfer de Rimbaud au Lapin Vert (1983). Elle monte ensuite deux spectacles à la Passerelle du →Théâtre de Vidy, Épousailles de Gogol (1984) et Bamboche que →Gilbert Musy écrit à l’attention de la compagnie (21.4.1987). À partir de 1988, elle monte ses productions à la →Grange de Dorigny: L’Homme et les Armes de G. B. Shaw (1988), Le Pain dur de Claudel (1989) et Les Travaux et les Jours de Vinaver (1990). Elle y crée en français Calderón de Pasolini (17.1.1991), y met en scène La Princesse Turandot de Carlo Gozzi (1992). Elle y crée ensuite l’opéra de chambre de Jorge Pepi La Chasse au trésor, dont elle a écrit le livret d’après Dino Buzzati (25.3.1993) et cette réalisation reçoit le prix d’encouragement à la création lyrique de la →SSA. Toujours à la Grange, elle met en scène Anatole de Schnitzler (1995), L’Ordinaire de Michel Vinaver (1996), puis réalise en français Le Crépuscule des poètes, texte de →Friedrich Dürrenmatt (2.12.1997). En 2003, elle présente Le Jardin de reconnaissance de Valère Novarina dans la saison du →Théâtre 2.21. Elle a notamment traduit de l’allemand le guide de l’exposition de la Collection suisse du théâtre (→Schweizerische Theatersammlung) à Berne (2001).



Auteur: Romaine Crettenand-Sierro



Source:

Crettenand-Sierro, Romaine: Elena Vuille-Mondada, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 2033.