Elzbieta Jasinska

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 10.6.1958 Varsovie (PL). ∞ 1985 II →Jacques Maeder, comédien.

Diplômée de l’École d’art dramatique de Varsovie (1977-81), J. débute au Théâtre Powszechny de cette ville, dans le rôle de Marianne du Tartuffe de Molière mis en scène par Marcel Kochanczyk (1980), puis joue régulièrement au Théâtre Popularny (1981-85), dans des rôles de jeunes premières comme Julia dans Les Deux Gentilshommes de Vérone de Shakespeare (1981), Marthe dans L’Échange de Claudel, deux mises en scène d’Andrzej Ziembinski (1983), ou encore Sonia dans Oncle Vania de Tchekhov, dirigé par Zbigniew Zapasiewicz (1984). Elle interprète en français Augustine dans Un été à Nohant de Jaroslaw Jwaszkiewicz à l’Institut français de Varsovie. En 1985, elle se rend en France et suit notamment un stage à Châteauvallon sur Le Printemps de Denis Guénoun; elle y rencontre Jacques Maeder. Dès lors établie en Suisse, elle joue en 1986 dans le chœur d’Antigone de Sophocle mis en scène par →Charles Joris avec le →Théâtre Populaire Romand (TPR), comme dans celui des Grenouilles d’Aristophane que monte →Georges Wod au →Théâtre de Carouge (1987). Au →Centre Dramatique de Lausanne, →Pierre Bauer la dirige dans le rôle de Gwendoline dans Becket ou l’Honneur de Dieu de Jean Anouilh (1988), puis dans ceux de Lady Macduff et de la Première sorcière dans Macbeth de Shakespeare (1989). Au →Théâtre Kléber-Méleau, elle est Jessica, la fille de Shylock, dans Le Marchand de Venise de Shakespeare (1988), Tatiana la jeune institutrice de L’Amour en Crimée de Mrożek (1995) et Margarita, l’épouse du marchand Lunardo, dans Les Rustres de Goldoni (1996), trois réalisations de →Philippe Mentha. Au →Théâtre des Amis à Carouge, elle interprète Hélène dans Love de Murray Schisgal sous la direction de →Raoul Pastor (1998). Elle fonde avec Jacques Maeder l’Ensemble-Théâtre, et joue dans les trois réalisations de cette compagnie, placées sous la direction du metteur en scène polonais Eugeniusz Korin: au Théâtre des Funambules à Nyon, elle est Madame Galimard dans Un garçon de chez Véry de Labiche (1990), puis Judy et Daisy dans La Machine à calculer d’Elmer Rice au →Théâtre Saint-Gervais (1991); enfin au Locle, avec le TPR, elle tient le rôle de Katherina Marmeladova dans Rêves d’après Crime et Châtiment de Dostoïevski (1997). Elle travaille aussi au →Théâtre Am Stram Gram, où elle crée notamment le rôle de Madame, dans La Tragédie de la liberté de Michel Garneau, mise en scène par →Dominique Catton (5.5.2000).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Elzbieta Jasinska, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 919.