Erik Desfosses

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  16.1.1953 Paris (F). ∞ 24.7.1980 →Mercedès Brawand, comédienne.

D. étudie au Conservatoire de Grenoble, sous la direction de Louis Beyler (1975-76), puis obtient en 1979 le diplôme de l’Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles (INSAS). Après avoir joué en Belgique, notamment avec Daniel Leveugle, il travaille au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD sous la direction de →Philippe Mentha, dans Est-ce que tu m’aimes vraiment? de Ronald Laing (1979), puis dans La Nuit des Rois de Shakespeare où il joue Curio (1980). Il est ensuite le Lecteur de l’→Histoire du Soldat de →Charles Ferdinand Ramuz et Strawinsky mis en scène par →Charles Joris au →Théâtre Populaire Romand (1979). Pour →Michel Grobéty au →Centre Dramatique de Lausanne, il est l’Homme en noir dans Peer Gynt d’Ibsen (1980). Il participe à la création collective Antigona - terre de cendres et d’espoir à la Cour des Miracles à Genève menée par →Roberto Salomon (1983), et tient aussi pour lui le rôle de Lussurioso dans La Tragédie du vengeur de Cyril Tourneur (1989). Au Théâtre National Populaire à Villeurbanne, au Festival d’Avignon et à l’Odéon à Paris, il est un Officier de cavalerie dans Frédéric, Prince de Hombourg de Kleist mis en scène par Manfred Karge et →Matthias Langhoff (1984). Au →Théâtre du Vieux-Quartier à Montreux, il participe à Pense à l’Afrique de Gordon Dryland mis en scène par →Jean-Luc Borgeat (1987) et fait Yves, Le Garçon d’appartement de Gérard Lauzier, mis en scène par →Jean-Philippe Weiss (1990). À Genève, il joue dans Volpone de Jules Romains mis en scène par →Marcel Robert sur la Terrasse Agrippa d’Aubigné (1985). Au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE pour →Dominique Catton, il est l’un des chasseurs dans Pierre et le Loup de Prokofiev (1985, 1990), le Prince dans La Dispute de Marivaux (1993) et le Père dans La Belle et la Bête de Mme Leprince de Beaumont (1999); il interprète aussi Luigi dans L’Arbre noir de Tonino Guerra pour Laetitia Quintevalla (1993) et participe au montage de fables de La Fontaine Sur un arbre perché que réalise →Michel Rossy (1997). Au →Petit Théâtre de Lausanne, il est le père écervelé et inquiétant dans La Savane de Ray Bradbury présentée par →Gérard Diggelmann (1991). Pour →David Bauhofer, il est Moricet l’amant dans Monsieur chasse! de Feydeau au →Théâtre du Grütli, Genève GE (1992-93), Massenay dans La main passe! de Feydeau à la →Comédie de Genève, Genève GE (1994) et Philippe dans Un air de famille de Bacri et Jaoui au Grütli (1996). Au Théâtre Déjazet à Paris, il incarne le comte de Guiche dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand mis en scène par Pino Micol (1997-99). Il donne aussi plusieurs monologues: Jamais deux sans toit dont il est l’auteur et que →Gisèle Sallin réalise (1988-89), Les Mots qui penchent de Philippe Garnier au Caveau (1991-95) et Adrien Deume, le pitoyable fonctionnaire international tiré de Belle du Seigneur d’Albert Cohen, qu’il présente au →Théâtre Saint-Gervais, Genève GE dans le cadre de →La Bâtie-Festival de Genève, Genève GE (1.9.1996) et reprend à la Comédie de Genève (1998). Au Théâtre du Grütli, il met en scène Trois femmes grandes d’Edward Albee (2000) et tient le rôle de Martin dans Inconnu à cette adresse de Kressman Taylor monté par Mony Rey (2002-03). Il est le Personnage dans Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard (1979), puis incarne les rôles principaux de François dans L’Ogre de Barbarie de Pierre Matteuzzi (1982) et d’Alex dans Notre amour de Jozsef Pacskovszky (1999). Il tourne par ailleurs dans une vingtaine de téléfilms (1990-99).



Autrice: Christine Klaus



Source:

Klaus, Christine: Erik Desfosses, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 460–461.