Ernest Bauer

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 16.4.1889 Vevey VD, † 11.3.1956 Neuchâtel.

Il étudie le chant à Bâle auprès de Peter Hegar, au Conservatoire de Genève avec Léopold Ketten, puis à Paris chez Magda Donatelli. Chanteur d’oratorio réputé, il donne de nombreux concerts à Amsterdam, Budapest, Berlin, Cologne, Munich, Paris, Milan et dans les villes suisses. Fameux pour ses interprétations d’œuvres de Bach, il participe aussi à Bâle à des créations mondiales: les Laudi d’Hermann Suter (1924), Das Gesicht Jesajas de →Willy Burkhard (1936) et Jeanne d’Arc au bûcher d’→Arthur Honegger (12.5.1938). Il s’est aussi distingué sur les scènes d’opéra, sans avoir jamais fait partie d’une troupe. Au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE, il aborde ainsi plusieurs œuvres de Gluck: le rôle-titre d’Orphée et celui de Renaud dans Armide en 1923, celui d’Achille dans Iphigénie en Aulide en 1925. Suivent Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart, Belmonte dans L’Enlèvement au sérail de Mozart, Florestan dans Fidelio de Beethoven, Max dans Le Freischütz de Weber, Froh dans L’Or du Rhin de →Richard Wagner et le rôle-titre du Faust de Gounod. À l’→Opernhaus de Zurich, il participe aux créations de Don Ranudo et Das Märchen vom Fischer un syner Fru d’→Othmar Schoeck, sous la direction de celui-ci. À Bâle, il interprète Huon dans Oberon de Weber et Calaf dans Turandot de Puccini. Il chante aussi au Théâtre antique d’Orange, à la Scala de Milan, au Théâtre San Carlo de Naples et à l’Opéra de Berlin. Il demeure fameux pour son interprétation, lors de la →Fête des Vignerons, Vevey VD de 1927, de La chanson du blé qui lève de Pierre Girard, musique de →Gustave Doret, où sa voix ductile, son émission haute et brillante font merveille. Atteint par des problèmes de santé, il se retire progressivement de la carrière lyrique. Il est directeur du Conservatoire de Neuchâtel (1936-47).



Auteur: Alain Perroux



Source:

Perroux, Alain: Ernest Bauer, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 131.

Normdaten