Ernest Mestralet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  27.9.1893 Saint-Julien-en-Genevois (F), †  22.9.1957 Genève. ∞  Madeleine Dalphin, pianiste.

M. travaille sa voix de baryton-basse avec Fernand Baer et Émile-Henri Jacquin avant de se perfectionner avec Léopold Ketten au Conservatoire de Genève. En 1921, il débute au →Grand Théâtre de Genève, puis est engagé la saison suivante dans la troupe du Grand Théâtre de Lyon (1922-29). Son interprétation du rôle de Varlaam dans Boris Godounov de Moussorgsky lui vaut de rejoindre la troupe de l’Opéra de Monte-Carlo (1930-34 et 1939). Il chante au Covent Garden, à Londres (1934-36), puis retourne à l’Opéra de Lyon jusqu’en 1939, tout en devenant, dès 1937, hôte permanent du Grand Théâtre de Genève. Il effectue par ailleurs diverses tournées en France avec les compagnies Villabella et Charmat (1934-36) avant que la Seconde Guerre mondiale ne le contraigne à concentrer ses activités en Suisse. De 1940 à 1945, il chante essentiellement à Genève, entre autres le rôle de Gessler dans Guillaume Tell de Rossini présenté au parc des Bastions en juin 1941 et il crée le rôle de Monsieur Purgon dans Le Malade imaginaire de →Jean Dupérier (1943). Dès la fin des hostilités, il reprend sa carrière internationale et interprète notamment, pour le répertoire français, Palémon dans Thaïs, Lescaut dans Manon et le Magistrat dans Werther, de Massenet, Méphistophélès dans Faust et Capulet dans Roméo et Juliette, de Gounod, le satrape Abimelech dans Samson et Dalila de Saint-Saëns, le grand-prêtre Nourabad dans Les Pêcheurs de perles de Bizet, Arkel dans Pelléas et Mélisande de Debussy, Calchas dans La Belle Hélène d’Offenbach. Dans le répertoire italien, il joue Monterone dans Rigoletto et le grand-prêtre Zaccharie dans Nabucco, de Verdi, Angelotti dans Tosca de Puccini et, dans le répertoire germanique, il chante Bartolo dans Les Noces de Figaro de Mozart, le Doge dans Une nuit à Venise de Johann Strauss, le Baron Ochs dans Le Chevalier à la rose et le Comte Waldner dans Arabella, de Richard Strauss. De →Richard Wagner, il chante le Landgraf Hermann dans Tannhäuser, le magicien Klingsor dans Parsifal, le Roi Henri l’oiseleur dans Lohengrin, Wotan dans Les Walkyries. Il est décoré par le gouvernement français des palmes d’Officier d’académie et de la rosette d’Officier de l’instruction publique.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Ernest Mestralet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1236.