Fabienne Faby

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 16.10.1915 Genève, † 3.9.2002 Genève. Fille de →Paul Fabien Perret-Gentil, belle-fille de →Marcelle de Kenzac, elle se nomme depuis son mariage Raymonde Fabienne Wadimoff.

Après avoir étudié les Beaux-Arts à Genève, F. entre dans la troupe de la →Comédie de Genève, Genève GE (1940-46). Sous la direction de →Maurice Jacquelin, elle y joue notamment Lady Cowley dans L’Aiglon d’Edmond Rostand (1940), Gisèle dans La Foire au mariage d’→André Marcel (14.2.1941), Sœur Angèle dans Ève d’Henri Tanner (13.3.1942), Isabelle dans Le Menteur de Corneille (1944) et Albine dans Britannicus de Racine (1945). Elle travaille avec →Jean Mauclair au →Théâtre Municipal de Lausanne (1946/47), puis au printemps 1947 avec la Compagnie des cinq, elle joue Macha dans La Mouette de Tchekhov mise en scène par François Verdysse à la Comédie. Avec l’appui financier et administratif de son père, elle fonde le →Théâtre de Poche à Genève, dont elle est la directrice et l’actrice principale. Au printemps 1948, elle y joue dans trois mises en scène d’Henri Giquel; elle est entre autres Lizzie La Putain respectueuse de Sartre, spectacle qui inaugure le lieu (18.3.1948), Vivie Warren dans La Profession de Mme Warren de G. B. Shaw et Olwen Peel dans Virage dangereux de Priestley (1948). Elle collabore avec le décorateur →Bodjol et se lie à →William Jacques qui y met en scène ensuite de nombreuses comédies (1948-56). Pour lui, elle interprète Camille dans La Cruche de Courteline et Helena dans L’Ours de Tchekhov (1950), Yvonne dans Feu la mère de Madame de Feydeau (1950), Élisabeth dans Le Cercle de Somerset Maugham (1952), Chrysoula dans Seigneur Ploutos d’après Aristophane (1953), Emma dans Célimare le bien-aimé de Labiche (1954), Catherine Petkoff dans Le Héros et le Soldat de G. B. Shaw (1955) et Élena Andreievna dans Oncle Vania de Tchekhov (1955). À partir de 1956, elle joue dans ses propres mises en scène, souvent avec des décors de →Serge Diakonoff: elle est Lucasta Angelie dans Le Secrétaire particulier de T. S. Eliot (1956), tient le rôle-titre dans Hélène ou la Joie de vivre d’André Roussin (1957), incarne Judith Bliss dans Week-end de Noël Coward (1958), Alarica dans Le Mal court de Jacques Audiberti (1958), Marie-Louise Vérand dans Trois douzaines de roses rouges d’Aldo de Benedetti (1958), Hélène dans Un goût de miel de Shelagh Delaney (1960) et Jacqueline Giraux dans Monsieur Masure de Claude Magnier, dernier spectacle avant la fermeture du premier Théâtre de Poche (1961) qui marque aussi la fin de sa carrière théâtrale.



Autrice: Sylvie Johner



Source:

Johner, Sylvie: Fabienne Faby, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 550–551, voir figure p. 551.