François Loup

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  4.3.1940 Estavayer-le-Lac FR.

Après avoir étudié le piano, l’orgue et le chant au Conservatoire de Fribourg, L. obtient un premier prix de virtuosité dans la classe de →Juliette Bise (1969). Il chante avec les chœurs du →Grand Théâtre de Genève (1964-66), où il tient d’abord de jeunes rôles pour baryton, comme Moralès dans Carmen de Bizet, Wagner dans Faust de Gounod et Masetto dans Don Giovanni de Mozart mis en scène par →Herbert Graf (1972); il chante aussi le Baryton II et le duc Hoël dans Le Vin herbé de →Frank Martin, dirigé par →Jean-Marie Auberson et mis en scène par →Michel Soutter (1982). Il interprète alors de plus en plus des rôles pour basse, notamment Antonio dans Les Noces de Figaro de Mozart et Achillas dans Jules César de Haendel. Il collabore avec l’Ensemble vocal de Lausanne et la Societa cameristica de Lugano et chante aussi dans Orfeo de Monteverdi à l’Opéra de Lyon (1973). À Lausanne, il a des personnages comiques ou de basse bouffe comme le docteur Bartolo dans Les Noces de Figaro de Mozart et Don Magnifico dans La Cenerentola de Rossini, tout en interprétant aussi Tirésias dans Œdipus Rex de Strawinsky. Il se produit notamment à l’Opéra de Monte-Carlo et à ceux de Prague, Barcelone, Cologne ou au Metropolitan Opera de New York (1993) et participe aux festivals d’Aix-en-Provence, Spoleto et Glyndebourne. Particulièrement à l’aise dans les rôles comiques, il interprète notamment le comte Rodolphe dans La Somnambule de Bellini, tient le rôle-titre dans Don Pasquale de Donizetti et dans Gianni Schicchi de Puccini, ainsi que dans Monsieur Choufleuri d’Offenbach. Il incarne aussi nombre de personnages de caractère dramatique tels que Sarastro dans La Flûte enchantée de Mozart, Pimène dans Boris Godounov de Moussorgsky ou Arkel dans Pelléas et Mélisande de Debussy. Il crée des œuvres de musiciens suisses, dont la Cantate pour un dix août de →Jean Balissat à Lausanne (1971) et Voyage d’→Andreas Pflüger pour la Radio Suisse Romande (1983). Il enregistre de nombreuses œuvres lyriques ou concertantes; pour son interprétation du rôle de Pluton dans Orfeo de Monteverdi, il obtient en 1977 l’Orphée d’or de l’Académie Charles Cros et en 1984, il est nommé artiste de l’année à l’Opéra de Washington. Il enseigne occasionnellement dans les universités du Maryland et de Philadelphie (USA).



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: François Loup, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1133–1134.

Normdaten