Françoise Courvoisier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 6.10.1958 Genève.

C. obtient le diplôme de l’→ÉSAD (1982). Engagée à la →Comédie de Genève, Genève GE par →André Steiger sur Le Misanthrope de Molière (1981), elle joue ensuite dans Abraham sacrifiant de Théodore de Bèze où elle est aussi assistante à la mise en scène d’→Hervé Loichemol (1982). Elle y interprète les belles tentatrices comme Mme Oberlin dans Lenz de Büchner, dirigée par →Michel Voïta, et l’une des filles de joie dans Le Délire du tavernier Bassa de Rosso San Secondo mis en scène par Renato Padoan (1983). →Benno Besson la distribue dans Le Dragon d’Evguéni Schwartz (1985) et dans Don Juan ou le Festin de pierre de Molière, où elle interprète Mathurine (1987). Au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE, elle est aussi Béatrice dans Les Deux Jumeaux vénitiens de Goldoni que réalise →Séverine Bujard (1989), Béline dans Le Malade imaginaire de Molière (1990) et Elvire dans Le Cid de Corneille (1994) mis en scène par Simon Eine. En 1991, elle présente Lucie, June, Claire, Maya d’après Laing et Esterson, à la Maison de quartier de la Jonction, puis anime pendant une saison, avec le pianiste Pierre Vincent, le café-théâtre Au Marais, à Plan-les-Ouates, où elle réalise Betty, son premier spectacle musical. Par la suite, elle met en scène, au →Théâtre du Grütli, Genève GE, Grisélidis d’après La Passe imaginaire de Grisélidis Réal (1993) et L’Éveil du printemps de →Frank Wedekind (1994) puis, à la Maison de quartier de la Jonction, ses 7 péchés ou une vie de théâtre (1995). En 1997, elle ouvre le Théâtre La Grenade, qu’elle dirige jusqu’en 2003. Elle y monte notamment Rolf ou le Crépuscule de l’ange de Stephan Honegger (18.11.1997), Julie de l’Espinasse de Jean-Claude Brisville (1998), Petites histoires horizontales de Cécile Philippe (2001), et sa comédie musicale Poussières d’étoiles (2002). Par ailleurs, elle réalise Le Journal d’un fou de Gogol dans la petite salle du Théâtre de Carouge-Atelier de Genève (1996), le Mal de mère au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE (1999), Vous vivrez comme des porcs de John Arden au Grütli (2000), et Le Portrait de Manon opéra de Massenet à la Comédie (1993). En 2003, elle succède à →Philippe Morand à la direction du →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE. Pour la télévision, elle joue notamment Anne-Marie dans Le Plus Noble des Hommes de Claude Goretta (1996).



Auteur: Éric Eigenmann



Source:

Eigenmann, Éric: Françoise Courvoisier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 413–414.

Normdaten