Frank Semelet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  25.2.1975 Porrentruy BE, actuellement JU.

Étudiant à la →SPAD (1994-97), S. joue déjà en 1994 le Messager dans Thyeste de Sénèque mis en scène par →Jacques Roman au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP). Il obtient le prix d’interprétation et le diplôme du →Conservatoire en créant le rôle de Kieran dans Dehors/Dedans de Tom Murphy monté par Bernard Bloch à l’→Arsenic (21.5.1997). En 1999, il est Mangini dans Ce soir on improvise de Pirandello, et forme avec →Juan Antonio Crespillo le Chœur des pompiers dans Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch, deux réalisations de →Claude Stratz à la →Comédie de Genève. Pour →Jean-Gabriel Chobaz, il joue dans LuXus de →Philippe Lüscher au →Festival de la Cité (2.7.1999), dans la comédie musicale Crimes d’amour de Chobaz au →Théâtre de Beausobre (23.9.1999) et tient le rôle de la petite frappe Murphy dans L’Indien cherche le Bronx d’Israël Horovitz sous l’Arche du Pont Bessières (2001). En 2000, il crée en français le rôle du jeune Martin dans Les Alphabètes de →Matthias Zschokke présentés par →Martine Paschoud à la Comédie (18.1.2000) et celui de Johann, le jeune frère naïf de Nous ne sommes pas des anges de Philippe Lüscher réalisé par →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz au NTP (10.3.2000). À la Comédie puis en tournée française, il interprète durant toute la saison 2000/01 le rôle de Mustapha dans Les Paravents de Genet mis en scène par Bernard Bloch. Pour →Yves Burnier, il incarne ensuite Néron dans Britannicus de Racine, spectacle inaugural du Théâtre du Moulin Neuf à Aigle (2001). Il crée le rôle de Christophe dans Artemisia de Denis Rabaglia et →Ahmed Belbachir réalisé par →Robert Bouvier sur l’arteplage de Neuchâtel durant l’Expo.02 (3.9.2002), puis joue Damis pour Dominique Pitoiset dans Tartuffe de Molière au →Théâtre de Carouge (2002-04) et crée en français le rôle du jeune médecin dans Bleu/orange de Joe Pendhall que monte →Geoffrey Dyson au Pull off à Lausanne (7.5.2003). Il participe aussi à trois réalisations du collectif Nunc données au →Théâtre 2.21, Dieu, Richard, Job et nous…d’après Shakespeare et Jean-Claude Grumberg (2001), L’Hirondelle vole avec la rapidité du zèbre, montage de textes d’Henri Roorda, joué d’abord au →CCN - Centre culturel neuchâtelois (2003) et La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière où il est le glacial Sepulveda (2003), trois réalisations signées →Jo Bögli.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Frank Semelet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1676.

Normdaten