Franziska Kahl

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  25.12.1958 Berne.

À Genève, K. obtient le diplôme de l’→ÉSAD (1984) et joue Lampito dans Lysistrata d’Aristophane que met en scène →Michel Barras au Parc des Bastions (1985), puis Ingrid dans El Sisisi de Michel Deutsch, créé par Robert Gironès à la →Comédie de Genève (25.2.1986). En 1986, elle fonde avec →Anne Bisang, Valérie Poirier, Sophie Bonhôte, la Compagnie du Revoir qui développe en collectif un théâtre requestionnant les modèles féminins, réalisant notamment sous la direction d’Anne Bisang WC dames (1987), spectacle repris en 1996 au Théâtre Saint-Gervais. Elle joue aussi avec le →Théâtre des Osses dans Les Enfants de la Truie et Le Bal des poussettes de →Gisèle Sallin et Marie-Hélène Gagnon (1988/89, 1990) et tient le rôle d’Armande dans Les Femmes savantes de Molière (1990). Avec le →Théâtre du Loup, elle participe à Recherche éléphant souplesse exigée d’après Russel Hoban (1991/92), puis à trois nouvelles réalisations, à la Comédie de Genève: Le Retour de Krazy Kat d’après George Herriman, Le Roi des enfants d’après A Cheng et La triste histoire de Marguerite qui jouait si bien du violon d’après David McKee (28, 29 et 30.4.1992). Lorsque la Compagnie du Revoir reprend ses activités (1993), elle tient notamment le rôle de Vera dans Gouttes dans l’océan de Fassbinder, au →Théâtre du Grütli (1994) et celui de la peintre Galactia dans Tableau d’une exécution d’Howard Barker, au →Théâtre Saint-Gervais (1996). En 1996, sous la direction de Brigitte Jaques, elle crée en français à la Comédie le rôle de l’Ange dans Perestroïka, second volet d’Angels in Amerika de Tony Kush­ner (16.4.1996), et reprend aussi ce rôle dans la première partie, Le Millénaire approche, lorsque la pièce est donnée dans son intégralité à Aubervilliers fin 1996. À nouveau avec les Osses, à Givisier et en tournée, elle joue Ottilie Frank dans Frank V de →Friedrich Dürrenmatt mis en scène par Gisèle Sallin (1998-2000). Dès 1999, à la Comédie sous la direction d’Anne Bisang, elle tient le premier rôle, celui de Rolette Revillod, dans Sorcières de Joël Pasquier (28.9.1999) puis celui de la meilleure amie, Sidonie, dans Les Larmes amères de Petra von Kant de Fassbinder (2001); cette même année, elle est la Mère dans Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello mis en scène par Emmanuel Demarcy-Mota au Théâtre de la Ville, à Paris, puis à la Comédie de Genève (2003).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Franziska Kahl, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 954–955, voir figure p. 955.