Gérald Chevrolet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 25.7.1955 Bonfol BE, actuellement JU.

Diplômé de l’→ÉSAD (1981), C. fonde sa compagnie, le Théâtre du Strapontin (1983-95) et monte plusieurs de ses propres textes, dont quelques-uns écrits pour et joués par →Germaine Tournier: il réalise ainsi Hôtel blanc (publié en 1983), Le Voyage d’après Yasushi Inoué (1986), Vieille Immobile (15.3.1988). Un autre de ses textes, La Salle de l’autre attente, reçoit le prix →René Habib; il est présenté au Centre de loisirs de Chêne-Bourg (5.3.1993) par la Compagnie du Chapeau profond, atelier de comédiens amateurs qu’il fonde et anime (1986-96). Il enseigne au Cycle d’orientation à Genève (1982-92) et mène des stages à l’École →Serge Martin à Genève. Il écrit des scénarios pour la radio, dont La Voix brûlée et Le Créateur, pour la Radio Suisse Romande – Espace 2, qui reçoivent en 1988 respectivement les premier et deuxième prix du concours Écrivain public. En 1991, son scénario du court-métrage L’Œilleton reçoit le troisième prix de l’Antenne romande des éditions Théâtrales. En 1996, il monte avec la Compagnie du Millénaire son texte Ma Barker Opéra – Chant du crime au →Théâtre du Grütli, Genève GE (7.1.1997). Membre de la →SSA - Société suisse des auteurs, il anime les Rencontres informelles des créateurs indépendants, puis fonde en 1991 et préside depuis lors le Bureau des arts de la scène des indépendants suisses (BASIS), qui publie Bas’art, magazine du spectacle romand (1999-2001). Il dirige la Fondation Johnny Aubert-Tournier aux maisons Mainou, résidence d’auteurs (1998-2004).



Auteur: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Gérald Chevrolet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 377–378.

Normdaten