Gérald Gorgerat

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  2.5.1927 Lausanne VD.

G. exerce d’abord de petits métiers et suit les leçons privées d’Arno Nauber-Gaudin (piano, trompette, instrumentation et direction), puis de clarinette avec Jean Novi au Conservatoire de Lausanne, dont il obtient le certificat; en 1949, il est nommé chef de fanfare militaire, et enseigne à l’École Pahud, à Lausanne. Il compose la musique de scène pour Incarnada de Gabriel Audisio, que met en scène →Paul Pasquier au Théâtre du Château (1951). Puis, pour le metteur en scène →Charles Apothéloz et la Compagnie des →Faux-Nez, il dirige Pierre et le Loup de Prokofiev (1952), compose les musiques de La Mort et le Triangle solo de →Géo H. Blanc (16.6.1954), Les Quatre Doigts et le Pouce de →René Morax (1955-56), Ubu roi de Jarry (1956), harmonise et orchestre La Fête des Vignerons de La Côte de →Franck Jotterand (18.10.1955). Il conçoit et dirige la part musicale des réalisations en plein air de cette compagnie, notamment pour la création de Musique de tambour de →Fernand Chavannes au Festival d’Aubonne (15.7.1956), la tournée romande de La Grande Guerre du Sondrebond de →Charles Ferdinand Ramuz (1957), Noël dans la rue de Géo H. Blanc (18.12.1957) et il harmonise Justice dans la rue de Jotterand (11.7.1959). Il écrit encore la musique de scène pour Les Bourla-Papeys qu’il adapte d’après Ramuz (6.11.1959), celle pour Les Trois Mousquetaires que →Pierre Walker tire du roman de Dumas et celle pour Don Juan ou l’Amour de la géométrie de →Max Frisch (1959/60), trois spectacles réalisés au →Théâtre Municipal de Lausanne par Apothéloz qui vient d’en prendre la direction. Il retrouve Apothéloz dès 1970 lorsque celui-ci reprend la formule du "théâtre dans la rue" avec Comment Monsieur Mockinpott fut libéré de ses tourments de Peter Weiss (10.6.1970), puis Le Jeu de l’Évêque et de l’Âne création collective du →Centre Dramatique de Lausanne (15.4.1975); il réalise encore avec lui un spectacle itinérant: Les Douze Mois de l’année vigneronne (1976), et deux grandes célébrations: Fête du Blé-Fête du Pain à Echallens (25.8.1978) et une Fête des Métiers à Scherbrooke (Québec) en 1980. En 1985, il fonde l’Harmonie des Écoles lausannoises. Il a publié plus de trente ouvrages de musicologie et de pédagogie musicale.



Auteur: Serge M. Zuber



Source:

Zuber, Serge M.: Gérald Gorgerat, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 737.