Georges Atlas

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 14.8.1926 Genève.

Élève de →Paul Pasquier au →Conservatoire de Lausanne, A. fait partie durant cinq ans de la troupe du Théâtre Municipal de Lausanne comme comédien et régisseur, participant aux revues (1942-46). Il tient de petits rôles avec le Théâtre du Château, sous la direction de Pasquier, notamment dans Œdipe roi de Sophocle version d’André Bonnard (été 1944), Zanni dans Les Caprices de Marianne de Musset (été 1946) et Yougourtha, jeune prince Numide dans Incarnada de Gabriel Audisio (été 1951). Il joue en tournée durant six mois à l’île Maurice avec →Pierre Almette, puis en 1951, il entre aux productions Georges Herbert, assurant jusqu’à dix spectacles en tournées. En 1956, il reprend dans ce cadre pour plus de six cents représentations le rôle du Maire de L’Amour des quatre Colonels de Peter Ustinov, puis pour plus de quatre cents fois l’un des Douze hommes en colère de Reginald Rose. Il joue de même dans l’Antigone d’Anouilh, L’Annonce faite à Marie de Claudel, Le Cheval chinois d’Armando Curcio, La Machine infernale de Cocteau, Antigone d’Anouilh. Au →Théâtre du Jorat, Mézières VD, il assiste Jean Davy pour la mise en scène du Buisson ardent de →Géo H. Blanc (1958), puis Pierre Valde pour La Grange aux Roud de →Gilles, où il tient le rôle de Durussel (1960); en 1968, il est Gessler dans la reprise du Tell de →René Morax, et participe en 1973 à la réalisation de L’Alouette d’Anouilh. Il est fixé dans la région parisienne depuis 1959.



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Georges Atlas, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 83–84.

Normdaten