Germaine Dufresne

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  14.8.1898 Genève, †  2.12.1986 Genève.

Après avoir étudié le chant à Genève avec Léopold Ketten, puis à Paris, D. est engagée au début des années trente au Grand Théâtre de Bordeaux, puis se fixe à Genève, où elle fait partie dès 1932 de la Compagnie des Menestrels, comme →Hugues Cuenod. En 1933/34, elle chante notamment, sous la direction d’Édouard Richli, Reinette dans l’opérette Le Violoneux d’Offenbach, et Silvia dans L’Imprésario, opéra bouffe adapté sur la musique de Mozart. Elle se produit aussi régulièrement au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE, jusqu’en 1946. La pureté de son timbre et l’agilité de sa voix lui permettent d’aborder la plupart des rôles de soprano léger du répertoire. Parmi ceux-ci, on retient Sophie dans Werther de Massenet dirigé par Jean Waersegers (1935), Musette dans La Vie de Bohème de Puccini dirigée par Carl Alwin (1936), Poussette dans Manon de Massenet que dirigent Fernand Closset (1936) puis Georges Lauweryns (1938), Crobyle dans Thaïs de Massenet sous la conduite de José Beckmans (1938) puis d’Edmond de Cecchi (1941), ou encore Claudine dans La Fille du tambour-major d’Offenbach dirigée par Charles Held (1945). Elle interprète aussi Mathilde dans Guillaume Tell de Rossini, Mimi dans La Bohème de Puccini, Juliette dans Roméo et Juliette et Sophie dans Le Chevalier à la rose de Richard Strauss. Sous la direction d’→Ernest Ansermet, elle chante Xenia dans Boris Godounov de Moussorgsky (1938) et Micaëla dans Carmen de Bizet (1938). Elle quitte la scène dès 1946.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Germaine Dufresne, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 494–495.