Gita Dorian

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  27.5.1921 Lausanne VD. De son vrai nom Gita Dony.

Diplômée de l’École de commerce, D. débute en chantant dans divers cabarets dont le Bonnet d’Âne à Lausanne. Engagée en 1945 dans la troupe du →Casino-Théâtre, elle y joue une quarantaine de vaudevilles et d’opérettes et participe à dix revues. Pour →Alfred Penay, elle tient d’abord des rôles de jeunes filles comme Anita dans Les Linottes, opérette de Dieudonné et Carpentier (1945) ou la mutine Émilie dans La Mare aux canards de Mac-Cab (1952). Puis elle joue des rôles d’accortes secrétaires comme Dorothy dans Les Maîtres nageurs de Marcel Franck (1950) ou Hélène dans Mari en solde de Paul Nivoix (1952). Enfin, elle interprète quelques rieuses soubrettes comme Babet dans Monsieur chasse! de Feydeau (1953) ou Lucie, la bonne intrigante de J’aurai le dernier mot de René Rongé (1953), et des garces délurées comme Gisèle dans 30 secondes d’amour de Benedetti (1955) ou Odette dans On s’dit tout de Paul van Stalle (1955). Durant l’été, elle participe aux revues de Port Gitana (1953-56) et du Kursaal. Au →Théâtre du Jorat, Mézières VD, elle crée aussi, sous la direction de Louis Ducreux, le rôle d’Erna, la servante de l’auberge dans Passage de l’Étoile de →Gilles (3.6.1950). Elle cesse toute activité théâtrale après son mariage (1960).



Autrice: Juliane Bourgeois



Source:

Bourgeois, Juliane: Gita Dorian, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 478–479.

Normdaten