Guy de Pourtalès

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  4.8.1881 Berlin (D), †  12.6.1941 Lausanne VD.

D’origine neuchâteloise, il grandit à Malagny dans le canton de Genève, puis près de Mies et à Vevey, obtient la maturité au Gymnase de Neuchâtel (1899) et entreprend des études de chimie à Karlsruhe en Allemagne. Après son service militaire en Suisse (1901), il commence des études de lettres à l’Université de Bonn, qu’il poursuit à Berlin (1902-05). À la mort de son père, il s’installe à Paris et s’inscrit en Sorbonne. Ayant demandé la nationalité française, il est mobilisé en 1914 dans les Flandres. Gazé à Ypres en avril 1915, il est évacué et entamme une longue convalescence. Après plusieurs romans, dont Solitudes en 1913 et Marins d’eau douce en 1919, il entreprend de traduire Shakespeare. →Georges Pitoëff crée sa traduction de Mesure pour mesure à Genève (19.10.1920); elle est éditée par la Société littéraire de France, avec des bois gravés de Jean-Louis Gampert (1921). Il poursuit l’entreprise avec Hamlet, et La Tempête dernier texte réalisé par Firmin Gémier à l’Odéon, à Paris (1930). Il publie aussi La Parabole des talents (1923) en un prologue et huit tableaux, menant du temps des dragonades aux tranchées de 1914. Critique dans divers journaux et revues (Mercure de France, Comoedia, La Revue hebdomadaire, la Nouvelle Revue Française, Marianne, Le Figaro), il poursuit une activité de conférencier et publie des essais comme Wagner, histoire d’un artiste (1932) et le roman La Pêche miraculeuse (1937).



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Guy de Pourtalès, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1429–1430.

Normdaten