Henri Lauriac

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 19.2.1910 Denain (F), † 17.7.1975 Genève. De son vrai nom Henri Lepagnot. De mère pianiste, L. a pour frère aîné, René L., dit Lénoty, ténor qui fait carrière à Paris dans l’opérette. ∞ Io →Rirette Marnay, comédienne.

Après la danse classique, L. apprend le chant et, en 1926, il est retenu sur audition par Edmond Roze à la Michodière: pour ses débuts, il crée un petit rôle dans Le Temps d’aimer de Reynaldo Hahn (7.11.1926). Il part ensuite en tournée en France dans S.A.R. d’Yvan Caryll, reprend plusieurs fois des rôles créés par son frère au Scala, à l’Ambigu, aux Bouffes-Parisiens, passe les saisons d’été au Casino des Fleurs de Vichy et suit deux tournées d’opérettes modernes dans les Balkans et au Moyen-Orient. De retour à Paris, il crée au Daunou le rôle de Louis Dupont dans Dix-neuf ans de Jean et Pascal Bastia, avec Jean Sablon (28.3.1932), puis Monsieur Papillon de Marcel Favre au Trianon Lyrique (21.2.1934); →Alfred Fradel le remarque là et l’engage dès l’automne 1934 dans la troupe du →Casino-Théâtre de Genève. Il y débute avec les rôles de Bernard dans Lulu de Serge Veber et celui d’Antonin dans Trois de la marine d’Alibert et Sarvil. À la fin de l’été 1938, il joue dans Accord final, film franco-suisse réalisé par Douglas Sirk, tourné près de Montreux, puis à Paris où il reste pour Entente cordiale de Marcel L’Herbier (1939), puis Le Corsaire, avec Charles Boyer, film dont le tournage est interrompu par la guerre. Mobilisé, il reçoit la Croix de Guerre. Réengagé par Alfred Fradel dès l’automne 1940, il reste dès lors au Casino-Théâtre jusqu’en 1974, jouant les personnages légers et sans souci qui sont le propre du théâtre de boulevard, des opérettes et des revues. Il y crée notamment le rôle-titre de Plume au vent de Jean Nohain (30.1.1942). Il demeure avec →Rimert, puis →Jo-Johnny, un des grands favoris du public qui le surnomme "Chouchou" pour sa capacité à plaire aux dames. Dès 1941, il joue aussi dans les opérettes et revues à grand spectacle des saisons d’été du →Kursaal de Genève (1941-46), puis du →Carénage de Port Gitana.

Bibliographie

  • Juliane Bourgeois, 100 ans de revues genevoises, Ville de Genève, 2000.


Autrie: Juliane Bourgeois



Source:

Bourgeois, Juliane: Henri Lauriac, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1087.