Jacques Ferry

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  11.8.1938 Lausanne VD. De son vrai nom André Burnat.

Au début des années soixante, F. se forme au genre du cabaret humoristique dans l’émission radiophonique Le Coup d’essai de →Roland Jay. Il accompagne dès 1969 les tournées de grandes vedettes populaires françaises dont le fantaisiste Sim (1978/79). Établi à Genève, il participe aux →revues d’été et d’hiver de →Claude Fradel au →Casino-Théâtre (1971-75), où il est apprécié notamment pour ses imitations d’accents francophones régionaux. Il revient au Casino en 1977, dans la revue Voyons-y clair, dirigée par →Jean Vigny et →William Jacques, et y reste pendant plus de vingt ans comme fantaisiste vedette des revues d’Alain Morisod (1979-90). Parallèlement, il donne de nombreux récitals personnels, composés de sketchs et chansons dont Helvétiquement vôtre au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE (1977), On va chez qui déjà? au restaurant l’Olivier de Provence à Carouge (1987), Je vote pour moi au Grand-Saconnex (1990), Il y a des jours où… au Fusterire du Café Mövenpick à Genève (1996). Il présente à l’Auberge du Cheval Blanc de Carouge Il y a pas qu’ça (1997) et Un vaudois à Carouge (1998), puis Y en a.com au P’tit Music-Hohl à Cointrin (2002) où il compte parmi les principaux interprètes de la revue annuelle de cet établissement genevois dès 2000. Il collabore depuis 1978 à la Télévision Suisse Romande et interprète durant quatre ans le rôle du vigneron vaudois Frédy, dans l’émission humoristique Carnotzet de Pierre et Stéphane Matteuzzi (1989-92).



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Jacques Ferry, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 576–577.