Jacques Mairens

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  18.4.1902 Corgémont BE, † 1.5.1987 Pully VD. De son vrai nom Ernest Erismann.

Entré à l’École normale de Porrentruy en 1917, M. commence à enseigner à Leicester en Angleterre (1923-25), puis de retour au Jura bernois, à l’École secondaire de Malleray dès 1925, au Progymnase de Delémont (1933-59) et à l’École secondaire de Bienne (1959-67). Il écrit plusieurs pièces combinant diverses rivalités amoureuses, dont la première, L’Âge des folies, est montée en 1944 par le →Théâtre Municipal de Lausanne sur la recommandation de →Jean Mauclair, et reprise sous la direction d’→Alfred Penay en décembre 1944 par le →Casino-Théâtre de Genève. Le Grand Flirt est créé par la Compagnie →Jean Hort (1946); traduite par Ursula von Wiese sous le titre Claire und der Zwilling; elle est créée en allemand par le →Städtebundtheater de Bienne et Soleure (23.1.1948). La →Comédie de Genève crée à son tour Le Rendez-vous de minuit d’abord au →Stadttheater de Berne (25.9.1952), l’emmène en tournée, puis à Genève. De 1943 à 1953, M. écrit une dizaine de pièces en un acte, dont Un cœur et une valise, La Fête chez Caroline et Quatre sur un canapé ont été éditées (1949, 1983) et sont jouées par des groupes d’amateurs. En 1963, il donne sa dernière pièce, Le Roi nu, retenue par le treizième concours d’art dramatique du Casino d’Enghien.

Bibliographie

  • Anthologie jurassienne, t. II, 1964.
  • Roland Sermet, Regards sur le passé de Corgémont, 1986.


Autrice: Mylène Richard



Source:

Richard, Mylène: Jacques Mairens, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1161–1162.