Jean-Claude Issenmann

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 25.8.1949 Lausanne VD.

Après un apprentissage de graphiste, il fonde les Marionnettes Elzévir (1972-90) et donne de nombreux spectacles dans des théâtres et des écoles dont La Liane ou Le Godillot d’il. En 1990, il ouvre avec →Gérard Diggelmann et →Gérard Demierre le →Petit Théâtre de Lausanne, lieu qui propose des spectacles pour le jeune public. De 1990 à 1998, il fait partie de la direction collégiale de ce lieu et y présente une ou deux pièces par saison; il monte notamment avec Nicole Henriod des pièces puisées dans le répertoire de marionnettes, comme La Cigogne (1991), Barionnettes (1992), Le Billet d’ailleurs (1993). En collaboration avec Demierre, il réalise Le Môme et la Mômie et Le Môme dans le désert (1990/1991), puis Peter Pan de James Mattew Barrie (1992) et Le Secret de la porte de fer de Gaston Clerc (1992). Dès 1994, il aborde seul le répertoire dramatique pour enfants et met en scène des comédiennes et des comédiens dans ses adaptations de romans: De Sophie d’après la Comtesse de Ségur (1993), Nils Holgersson de Selma Lagerlöf (1994), Pour Alice d’après Lewis Carroll (1995), Le Magicien d’Oz d’après Lyman Frank Baum (1997) ou ses propres textes comme Oh, les mains! (1996) ou Perché! (1998). En 2000, il ouvre un nouveau lieu théâtral, le Studio théâtre 33 où il propose notamment ses textes Il pleut, virgule (2000), Pourquoi un bateau? (2001) et Contre-jours (2003). Pour la Télévision Suisse Romande (TSR), il crée en 1981 les personnages des Babibouchettes (3’800 épisodes quotidiens), parmi lesquels Albert le Vert dont il assure le doublage (1981-99). À la TSR, il donne en 1999 le personnage de Bidoum Bidoum et dès 2003 la série Bernard et ses ami-e-s.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Jean-Claude Issenmann, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 910.

Normdaten