Jean-François Bovard

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  3.4.1948 Lausanne VD, † 4.11.2003 Lausanne VD.

B. étudie le trombone au Conservatoire de Lausanne et joue dès 1968 avec diverses formations, dont l’Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) et le Quatuor de cuivres Saint-Jean. Dès 1980, il compose des musiques de scène, notamment celle interprétée par l’OCL pour Tom Paine de Paul Foster, spectacle mis en scène par →Michel Corod au →Théâtre Municipal de Lausanne (6.10.1986), ou celles pour les Cérémonies de l’aube de Carlos Fuentes créées en français aux →Arènes d’Avenches, Avenches VD (1.8.1983) et pour Les Perses d’Eschyle, réalisés aux Arènes romaines de Martigny (1995), deux mises en scène de →Michel Grobéty. Il fonde en 1982 avec Daniel Bourquin, →Léon Francioli et Olivier Clerc le BBFC, quartet qui participe durant dix ans à de nombreux festivals de jazz en Suisse et dans toute l’Europe. Avec le BBFC, il réalise notamment une musique pour La Grande Guerre du Sondrebond de →Charles Ferdinand Ramuz, texte porté par →Armand Abplanalp aux →Faux-Nez (1984). Il compose et dirige, pour les 700 ans de la Ville de Morges, l’opéra bouffe La Nef dans la ville sur un texte d’Henri-Charles Tauxe et Pierre-Louis Péclat, monté par →Gérard Demierre au →Théâtre de Beausobre, Morges VD (3.5.1986). Il écrit aussi deux musiques de ballet pour →Philippe Saire, Rien qu’une poussière dans l’œil (1987) et Nouvelles (1992). De 1990 à 1995, il monte trois spectacles avec la Compagnie d’Eustache qui devient le Bovard Orchestra (1997). Il compose la Cérémonie du couronnement (29.7.1999) de la →Fête des Vignerons, Vevey VD, que met en scène →François Rochaix, et travaille à nouveau avec lui pour le Spectacle d’ouverture d’Expo.02, sur l’arteplage d’Yverdon-les-Bains. Il a reçu le prix jeunes créateurs (1987) puis le grand prix (2001) de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques.



Autrice: Romaine Crettenand-Sierro



Source:

Crettenand-Sierro, Romaine: Jean-François Bovard, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 256.