Jean-Marie Auberson

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 2.5.1920 Chavornay VD, † 4.7.2004 Draguignan (F). Père de →Pascal et Antoine A., musiciens, et d’→Audrey Michael, cantatrice.

Après des études musicales au Conservatoire de Lausanne, où il étudie le violon avec Victor Desarzens, l’alto avec Alfred Pochon et les branches théoriques avec Alexandre Dénéréaz et Aloys Fornerod, A. obtient un certificat d’enseignement de violon (1943). Il est engagé comme altiste et violoniste à l’Orchestre de chambre de Lausanne (OCL), puis comme altiste (1946-49) à l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR). Il se tourne vers la direction d’orchestre, qu’il étudie notamment avec Gunther Wand, Carl Schuricht, →Ernest Ansermet, et retrouve l’OCL en qualité de second chef (1951-56). En 1954, il dirige le petit orchestre qui accompagne la tournée de l’→Histoire du Soldat de Strawinsky et →Charles Ferdinand Ramuz mise en scène par →Charles Apothéloz et →Éliane Guyon. Il participe à la création de nombreuses œuvres de compositeurs de son temps que diffuse Radio-Lausanne, dont les fantaisies radiophoniques de →Julien-François Zbinden et son opéra Fait divers, créé à la Radio Suisse Romande avec l’OSR (3.5.1964). Du même compositeur, il dirige aussi Microbus 666, douze épisodes de Roger Nordmann et →Géo H. Blanc (4.6.1955), Il court, il court, le furet de →William Aguet (30.10.1955) et Le Petit Garçon de l’autobus d’→Émile Gardaz, avec l’OCL (16.11.1958). Il conduit aussi La Folie de Tristan, mystère musical d’Armin Schibler, au Pavillon de Montreux à l’occasion du 35e Festival de musique Montreux-Vevey (15.9.1980) et la musique d’Antoine Duhamel pour Opéra pour un tyran d’Henry-François Rey, mis en scène par André Barsacq au Théâtre de l’Atelier, à Paris (29.9.1967). En Suisse allemande, il mène l’orchestre de Radio Beromünster, à Zurich (1956-62), et l’orchestre symphonique de Saint-Gall (1962-68). Invité par →Rolf Liebermann, il dirige ensuite les ballets et le répertoire français à l’opéra de Hambourg (1968-73) et l’orchestre symphonique de la radio de Bâle (1972-75). Familier du →Grand Théâtre de Genève, Genève GE dès 1966, il y conduit notamment la plupart des parties musicales des chorégraphies d’→Oscar Aráiz (1980-88). À Genève, il dirige aussi la musique d’André Zumbach pour Le Souffle et le Soupir de Serge Arnauld, mystère à grand spectacle commandé à l’occasion du 450e anniversaire de la Réformation, sur le parvis de la Cathédrale Saint-Pierre (18.5.1986).



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Jean-Marie Auberson, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 88.

Normdaten