Jean-Marie Daunas

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  22.5.1955 Lausanne VD.

Après des débuts en amateur, il participe au Baal de →Bertolt Brecht que réalisent →Anne Vouilloz et →Joseph Voeffray au →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD (1991) puis, en 1992, il joue au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD dans Le Puit des Saints de Synge, monté par Bruce Myers et dans deux spectacles de →Denis Maillefer: Streamers de David Rabe à l’→Arsenic et La Beauté sur la terre de →Charles Ferdinand Ramuz à Vidy. Il incarne fréquemment des hommes du peuple ou de petites gens, comme dans Quelle tristesse la fin de l’allée de et mis en scène par Rezo Gabriadzé à Vidy (1993), ou sous la direction de →Claude Stratz, dans Le Baladin du monde occidental de Synge à la →Comédie de Genève, Genève GE (1993) où il est aussi l’ouvrier Billing dans Un ennemi du peuple d’Ibsen (1998). Pour Jacques Lassalle à Vidy, il figure un convive éméché dans L’Homme difficile d’Hofmannsthal (1996). Il tient parfois des rôles de fonctionnaire ou de barbon comme l’usurier Rafle dans Turcaret de Lesage mis en scène par →André Steiger au →Théâtre de Carouge (1995), ou Don Bazile dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais que réalisent →Catherine Sumi et →Jacques de Torrenté avec les →Tréteaux de Malacuria (1998-99). Dès 1999, il participe aux Confessions, spectacle conçu par Walter Manfré et présenté aussi au cours des deux années suivantes. En 2001 à Vevey, il est l’un des intervenants irradiés de La Supplication d’après Svetlana Alexievitch que met en scène Denis Maillefer. Il crée en français le personnage de Viktor, protagoniste de On se marie? oui? non? de Sémione Zlotnikov mis en scène au Théâtre de Carouge par Joseph Raichelgauz (11.1.2005).



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Jean-Marie Daunas, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 434.

Normdaten