Jean-Philippe Weiss

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 9.7.1943 Langnau BE.

Dessinateur architecte de formation, W. débute avec la troupe d’amateurs du Théâtre du Château de La Tour-de-Peilz (1967-76) avant de fonder en 1976 avec →Jean-Pierre Duchoud et Annie Godel le Centre Dramatique Chablais-Riviera (CDCR), actuellement →Théâtre Montreux-Riviera. Il collabore avec Duchoud au Centre régional d’animations culturelles et de loisirs qui organise une saison théâtrale sur la Riviera (1976-92). Dès 1992, il prend la direction artistique du CDCR. Il met en scène notamment des comédies légères et des pièces gaies. Il crée, entre autres, La Fille à papa de Liliane Perrin (24.1.1989), La Dernière Illusion de Guy Loran (22.10.1991), Elle a du chien Mademoiselle de Baskerville de →Jean-Pierre Althaus dans laquelle il joue le Dr. Watson (20.10.1992) et du même auteur Du Barnum chez Burne (27.2.1996). Dès 1993, il réalise des spectacles avec des têtes d’affiche comme Aldo Maccione dans Le Contrat de Francis Veber (1993), Jean Rougerie et Katia Tchenko dans Boule de suif d’après Maupassant (1995) ou Maurice Baquet dans Mozartement vôtre d’Éric Westphal (1996). Soutenus par Spectacles 2000-Galas Karsenty, ces spectacles tournent en France et en Russie. Il reçoit la médaille d’argent de l’Académie arts-sciences et lettres de Paris (1987), la médaille d’argent des métiers et des arts au titre de metteur en scène par Renaissance française (2001).



Auteur: Olivier Rapin



Source:

Rapin, Olivier: Jean-Philippe Weiss, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 2068–2069.